Ecoutez Radio Sputnik
    La force de la pensée mettra-t-elle les claviers au chômage?

    La force de la pensée mettra-t-elle les claviers au chômage?

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    5187

    Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a dévoilé un projet futuriste qui, en cas de succès, permettrait de «lire» les pensées et de les transformer en message écrit, sans avoir à parler ou utiliser un clavier.

    Écrire des messages par la force de la pensée? Le scénario n'a rien de fantaisiste. Il s'agit en effet d'un nouveau projet lancé par le PDG de Facebook Mark Zuckerberg. Celui-ci a annoncé que le réseau social élaborait un système capable de décoder des mots qu'une personne souhaite prononcer et de les transcrire sur un ordinateur à une vitesse de 100 mots par minute.

    « Nous travaillons sur un système qui vous permettrait de taper directement par la pensée, soit cinq fois plus rapidement que lorsque vous tapotez sur votre téléphone portable. Nous cherchons à créer une technologie portative qui peut être commercialisée en masse », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

    « La simple possibilité de taper oui/non depuis votre cerveau permettra de rendre la réalité augmentée plus naturelle », lit-on sur le compte de M. Zuckerberg.

    Selon le fondateur du réseau social, la mise en place d'un système de ce type constituera un premier pas vers la technologie d'échange de pensées.

    Afin de réaliser le projet visant à « lire » des pensées, Facebook a constitué une équipe de plus de 60 scientifiques et ingénieurs spécialisés dans les technologies d'intelligence artificielle permettant de comprendre le langage, les systèmes d'imagerie cérébrale et les prothèses neurologiques.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Facebook ferme la page du parti de Mahmoud Abbas
    La pornographie sème la zizanie entre Facebook et la BBC
    L’UE menace Facebook, Google et Twitter de leur infliger une amende
    Tags:
    Mark Zuckerberg, technologies, Facebook, Inc, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik