Ecoutez Radio Sputnik
    Un virus volant les mots de passe d’applis de services bancaires retrouvé sur Google Play

    Un virus volant les mots de passe d’applis de services bancaires retrouvé sur Google Play

    Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    338
    S'abonner

    Une application, capable de voler les mots de passe des services bancaires mobiles, a été retrouvée sur la plate-forme Google Play par les spécialistes de la société ESET. Le programme en question prenait la forme d’une application-lampe.

    Les experts de l'entreprise slovaque spécialisée dans la sécurité informatique ESET ont détecté sur Google Play une application qui vole les mots de passe des services bancaires mobiles, de Facebook et d'Instagram. Sous le couvert d'un programme de lampe de poche, vous risquez de télécharger un cheval de Troie baptisé Android/Charger sur votre portable, préviennent les employés de la société.

    Après l'installation et le lancement, le programme « Flashlight LED Widget » demande les privilèges d'administrateur de l'appareil et l'autorisation pour ouvrir des fenêtres sur d'autres applications, ensuite le virus envoie sur le serveur de commandes des malfaiteurs des informations de l'utilisateur, y compris la liste des applications installées et une photo du propriétaire, faite par la caméra du devant.

    De plus, le cheval de Troie peut bloquer l'écran des appareils mobiles avec un message de téléchargement de mises à jour. Selon les experts d'ESET, cette application est utilisée pour voler de l'argent des comptes bancaires. Les malfaiteurs bloquent à distance le smartphone pour que la victime ne puisse pas remarquer les activités suspectes et prendre des mesures.

    Les spécialistes notent que le virus a été désactivé en Russie, en l'Ukraine et en Biélorussie. Lorsque sur un smartphone infecté, une banque mobile ou un réseau social sont lancés, l'écran affiche une fausse fenêtre pour entrer les données. Noms d'utilisateur, mots de passe ou les informations des cartes de crédit sont envoyés aux voleurs.

    Au cours de leur étude, les experts d'ESET ont observé l'interception de mots de passe sur les applications mobiles de plusieurs sociétés dont: la Commonwealth Bank, la National Australia Bank et la Westpac, ainsi que Facebook, Instagram et Google Play.

    « Pour prévenir l'infection, les spécialistes d'ESET recommandent de télécharger des applications uniquement sur les sites officiels, après avoir analysé les évaluations et commentaires des utilisateurs. Des demandes d'autorisation suspects (par exemple les droits d'administrateur pour les applications de lampe de poche) sont une raison de refuser l'installation d'une application », a précisé la société slovaque.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Quand un antivirus bloque Facebook et classe Windows parmi les malwares
    Des hackers de la CIA auraient pu s'attaquer aux alliés des USA
    "Hive": WikiLeaks publie nouveaux détails sur les capacités de piratage de la CIA
    Les nouveaux nano-développements russes: des pansements et des drones
    Tags:
    comptes bancaires, mots de passe, appareils électroniques, application, virus informatique, virus, Google, Slovaquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik