Ecoutez Radio Sputnik
    Le téléscope spatial James Webb

    Un verrou ralentit la mise en orbite du plus cher télescope au monde

    © NASA. NASA Goddard (screenshot)
    Sci-tech
    URL courte
    0 70871

    Le télescope spatial James-Webb, destiné à remplacer le célèbre Hubble, devait être lancé en 2014, mais sa mise en orbite a été repoussée à 2018 suite à la détection de défaillances et à l’envolée des coûts du projet. En décembre 2016, un bruit bizarre a obligé les ingénieurs à suspendre les tests. La véritable cause du problème a finalement été établie.

    Un verrou mal fermé a été à l'origine d'un bruit bizarre qui a fait la NASA suspendre en décembre dernier les tests mécaniques du télescope spatial James-Webb (JWST), le plus cher au monde, a annoncé lundi Eric Smith, responsable du projet JWST à la NASA.

    Les ingénieurs ont détecté, début décembre, des anomalies lors des tests de vibration lancés sur le télescope après la fin des travaux d'assemblage. Un bruit bizarre, d'abord enregistré par des capteurs, a plus tard atteint les oreilles du personnel technique. Les spécialistes faisaient déjà des prévisions sur la présence de problèmes graves.

    ​Il s'est finalement avéré que la structure du télescope est hors de soupçon, à la différence du système spécial de verrouillage destiné à fixer les éléments du miroir primaire géant de James-Webb, d'après le journal SpaceNews.

    Les experts ont étudié le verrou défaillant avant d'établir qu'il s'agissait d'un défaut de production. Le verrou se compose de deux plaques dentées qui s'engrenaient mal et produisaient le son ayant alarmé les ingénieurs.

    L'enquête a retardé l'envoi du télescope au Centre spatial de Houston de deux mois. Prévu pour mars 2017, il aura finalement lieu en mai. D'ailleurs, la NASA compte toujours respecter le calendrier du projet.

    ​​« Nous rentrons toujours dans le calendrier de lancement et le budget du projet. D'autre part, nous entrons dans une phase difficile d'essais d'équipements très complexes. Pendant cette étape, nous testerons ses équipements et capteurs. On peut donc comprendre les ingénieurs s'ils sont très prudents en voyant des anomalies », a indiqué Erik Smith.

    Le télescope spatial James-Webb, destiné à succéder au célèbre télescope Hubble, devait être lancé en 2014. Sa mise en orbite a été repoussée à plusieurs reprises suite à la détection de défaillances et à l'envolée des coûts du projet. Le Congrès américain a même essayé plusieurs fois de clore ce projet devenu trop onéreux.

    ​A l'heure actuelle, le lancement de l'observatoire spatial James-Webb est programmé pour octobre 2018.

    Développé par la NASA avec le concours de l'Agence spatiale européenne (ESA) et de l'Agence spatiale canadienne (ASC), l'observatoire James Webb peut collecter une image 9 fois plus rapidement que Hubble.

    Son pouvoir de résolution atteint 0,1 seconde d'arc dans l'infrarouge (0,6′ à 27 microns de longueur d'onde). L'observatoire se compose d'un télescope avec un miroir primaire segmenté de 6,5 mètres, d'un miroir secondaire ainsi que d'un module scientifique qui comprend quatre instruments, dont le spectromètre pour l'infrarouge proche NIRSpec (Near Infrared Spectrograph) et le spectro-imageur Miri (Mid-Infrared Instrument) fournis par l'Europe au titre de sa participation.

    ​Constitués de béryllium et recouverts d'or, les 18 miroirs individuels composant le miroir primaire de 6,5 mètres de diamètre sont mobiles, ce qui permet ainsi de légers ajustements en cas de nécessité. 

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Hubble prend l’image de l’étoile qui a éclipsé une galaxie entière
    Hubble a photographié des cryovolcans géants sur la lune Europe
    Hubble prend des photos d'un phénomène galactique rare
    Hubble prend des photos d’une comète en désintégration
    Tags:
    mise en orbite, observatoire spatial, télescope, James Webb (télescope spatial), Hubble, NASA, Eric Smith (NASA), États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik