Ecoutez Radio Sputnik
    Romarin

    Boostez votre mémoire avec l’arôme du romarin

    © Sputnik .
    Sci-tech
    URL courte
    2101

    Bonne nouvelle pour les adeptes de phytothérapie: selon une étude réalisée par des scientifiques britannique, l’arôme du romarin serait excellent pour améliorer la mémoire.

    Des chercheurs britanniques de l'Université de Northumbria ont mené une série de tests sur des enfants âgés de 10 ans afin de tester les effets du romarin sur la mémoire.

    Une quarantaine d'élèves ont été distribués en deux groupes assignés dans deux salles, l'une remplie de l'odeur du romarin, l'autre sans. Les enfants ignoraient qu'ils participaient à des tests de mémoire liés à l'arôme. Les résultats de l'étude ont révélé que ceux qui avaient été exposés au romarin ont obtenu des résultats de 5 % à 7 % meilleurs aux tests de mémoire, annonce la BBC.

    « Il est probable que les arômes puissent affecter l'activité électrique du cerveau ou que des composés pharmacologiquement actifs puissent être absorbés lorsque les adultes y sont exposés », a déclaré le chercheur principal du projet, Dr Mark Moss.

    Selon lui, l'odorat humain est très sensible et envoie des messages au cerveau, déclenchant des réactions et des réponses. Les odeurs affectent les neurotransmetteurs (hormones du cerveau qui transmettent l'information d'un neurone à l'autre) liés à la mémoire.

    Ainsi, le romarin permettrait de booster la mémoire de travail (à court terme) et l'huile de romarin diminuerait la sensation de fatigue.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Scientifiques américains: améliorez votre mémoire… en marchant!
    Etre à jeun, c’est bon pour le cerveau!
    Les boissons énergisantes sont dangereuses, et on sait désormais pourquoi
    Tags:
    scientifiques britanniques, chercheurs, herbe, romarin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik