Sci-tech
URL courte
0 80
S'abonner

Deux vagues géantes parcourent la surface de Loki Patera, lac volcanique géant d’Io, un satellite de Jupiter et le corps céleste le plus volcanique du Système solaire, déclarent des chercheurs dans un article publié par le magazine Nature.

« Si Loki est en effet une mer de lave, elle recouvre un million de fois plus de surface que les lacs magmatiques sur Terre. Quand les couches supérieures du magma se refroidissent, elles "coulent", découvrant des zones brûlantes qui rendent ces parties du lac plus lumineuses en infrarouge », raconte Katherine de Kleer de l'Université de Californie à Berkeley dans les colonnes de la revue Nature.

Io et trois autres satellites de Jupiter (Europe, Ganymède et Callisto) ont été découverts par Galilée en 1610. Cette planète est considérée comme une « championne » de l'activité volcanique dans le Système solaire.

Il y a quelques décennies, les astronomes ont établi que la zone Loki n'était pas une suite de volcans ni un super-volcan géant, mais un lac magmatique. Ce réservoir de lave de 200 km de diamètre est recouvert d'une mince couche de magma refroidi et ne peut être observé depuis la Terre qu'avec un télescope infrarouge.

Les changements réguliers sur la surface de ce lac de lave ont provoqué des débats entre les géologues. Certains d'entre eux estiment que les rejets de lave dans différentes parties de Loki recouvrent le lac d'une couche de matière brûlante. D'autres supposent que les changements tiennent à un cycle de lave dans les profondeurs du lac.

Katherine de Kleer et ses collègues ont prouvé que la deuxième hypothèse était plus proche de la vérité grâce à un événement unique : en mars 2015, Europe et Io se sont alignés et l'ombre d'Europe a brièvement caché son voisin volcanique. Cela a permis aux chercheurs de mesurer la chaleur produite par Loki et par d'autres zones volcaniques d'Io et de comprendre l'origine des processus en cours dans le lac.

Il s'est avéré que deux vagues géantes qui circulaient sur la surface de Loki brisaient la couche de lave refroidie et la faisaient couler au fond, découvrant les couches du magma brûlant.

Cette hypothèse pourra être vérifiée en 2021, quand Europe et Io se rencontreront une nouvelle fois. En outre, la NASA se propose d'envoyer une sonde vers Io, Io Volcano Observer, qui doit entamer l'étude des mystères de cette planète volcanique en 2026.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’existence de la vie sur le satellite de Jupiter bientôt révélée par la NASA?
Saturne, Jupiter et Vénus visibles à l’œil nu en mai
Spectaculaire photo HD d’un ouragan géant sur Jupiter
Tags:
lac magmatique, lave, volcan, Université de Californie de Berkeley
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook