Ecoutez Radio Sputnik
    Des scientifiques russes découvrent une méthode pour réduire le coût des prises de sang

    Des scientifiques russes découvrent une méthode pour réduire le coût des prises de sang

    © Sputnik. Alexander Kryazhev
    Sci-tech
    URL courte
    1337110

    Des scientifiques russes ont élaboré une technologie permettant de rendre les prises de sang moins chères et bien plus efficaces tout en facilitant le processus de conservation et de transport. Cette méthode servira non seulement la médecine mais aussi les vétérinaires.

    De nos jours, il est difficile de trouver une personne qui n'a jamais eu besoin de faire des prises de sang lors de consultations médicales. Toutefois, si cette analyse n'est pas prise en charge par la sécurité sociale, elle nécessite des dépenses supplémentaires, parfois relativement coûteuses.

    Cependant, des scientifiques russes semblent avoir trouvé la solution pour rendre cet examen moins cher et surtout plus efficace.

    En effet, les chercheurs se sont aperçus que les méthodes traditionnelles de collecte et de transport des échantillons à analyser étaient assez compliquées et onéreuses.

    Ayant étudié ces méthodes, ils se sont penchés sur un procédé qui prévoie le traitement des spécimens « secs ».
    En effet, l'application de quelques gouttes de sang sur des cartes en cellulose est plus facile pour le transport mais donne souvent des résultats erronés.

    « À cause de la structure complexe de la cellulose, le sang se répartit irrégulièrement sur la carte. De plus, il est absorbé par le matériel ce qui décompose les résultats », a expliqué Alexandre Osipov, maître de conférences en chimie à l'Université nationale des sciences et technologies (MISiS), ajoutant que cette approche demandait également un équipement sophistiqué.

    Alors, les scientifiques ont décidé de remplacer la cellulose par un matériel inorganique spécial comportant des nanoparticules de métal. Sa structure répartit le sang sur toute la surface de la carte tandis que le degré d'absorbation est minimal.

    Cette technologie permet donc de rendre l'analyse des prises de sang moins coûteuse en facilitant considérablement son traitement ainsi que sa conservation. Après avoir breveté leur découverte, les chercheurs ont affirmé qu'elle pourrait être utile non seulement pour soigner des hommes mais aussi pour la médecine vétérinaire.

    Par ailleurs, ils estiment finir les tests avant fin 2017. Une fois que la certification sera terminée, la production en série de cette technologie pourra être lancée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des scientifiques US créent le premier «papier parlant»
    Des scientifiques enregistrent les bruits des déplacements des bactéries
    Le «syndrome des gros mots» décrypté par les scientifiques
    Les scientifiques révèlent les origines de la passion pour les friandises

    Lire aussi:

    Assad: le sang des soldats russes morts en Syrie ne se mesure pas en argent
    Les nouveaux nano-développements russes: des pansements et des drones
    Des chimistes russes extraient de l’or 5 fois plus vite pour presque deux fois moins cher
    Les meilleures technologies incapables de remplacer un soldat des forces spéciales
    Des chercheurs testent des feuilles d’épinards comme patch cardiaque
    Tags:
    technologies russes, prise, sang, technologies, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik