Sci-tech
URL courte
5161
S'abonner

Commercialiser le CO2, une utopie? Faux! Une entreprise suisse lance une usine capturant le CO2 présent dans l’air. En plus de purifier l’atmosphère, la société Climeworks espère commercialiser le CO2 à certains agriculteurs et aux producteurs de boissons gazeuses.

La société suisse Climeworks a lancé non loin de Zurich la première usine dédiée à la capture du CO2 de l'air, relatent des médias internationaux.

Pour capturer le CO2, elle utilise la technologie DAC (Direct air capture), qui ressemble à des procédés utilisés dans la Station spatiale internationale et dans les sous-marins.

L'entreprise possède un mur de trois étages de ventilateurs gigantesques destinés à aspirer l'air et à capter le dioxyde de carbone.

Les pales des ventilateurs brassent l'air en le faisant circuler contre un matériau servant de filtre, à la surface duquel le CO2 se lie chimiquement. Une fois les filtres saturés, ils sont chauffés à 90 °C pour détacher les molécules de CO2 qui se retrouvent à nouveau à l'état gazeux.

L'usine reçoit alors du gaz composé presque exclusivement de dioxyde de carbone, qu'elle a l'intention de vendre. L'entreprise espère parvenir à faire du CO2 une ressource exploitable commercialement, car elle peut être intéressante pour la culture de légumes sous serre, qui ont besoin de réalimenter les végétaux en dioxyde de carbone, mais aussi pour gazéifier des boissons ou fabriquer des biocarburants, et ce, sans produire de nouvelles émissions nocives pour la planète.

La quantité de CO2 recueillie annuellement par l'usine sera d'environ 900 tonnes, équivalant aux rejets de 200 voitures. Climeworks envisage de transformer 1 % du CO2 de la planète à l'horizon 2025, ce qui correspond à cinq milliards de tonnes de CO2.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Réchauffement: et si on transformait le CO2 en roche?
Les centrales «écologiques», l’une des sources du réchauffement climatique?
Bientôt la fin des moteurs diesel en Europe?
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
Tags:
écologie, CO2, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook