Sci-tech
URL courte
2165
S'abonner

Il s'est avéré que l’obésité n’était pas toujours négative pour la santé, et bien que cette maladie favorise le développement du cancer, la graisse abdominale a une fonction immunitaire et sert de détecteur de possibles maladies. La revue Trends in Immunology publie une étude à ce sujet.

Des médecins de l'Université d'Alabama à Birmingham, aux États-Unis, ont identifié les propriétés utiles de l'épiploon, le pli de péritoine riche en dépôts de gras. Cette étude a été publiée sur le site de la revue Trends in Immunology. Les chercheurs ont découvert que l'omentum contenait des agrégats lymphoïdes, appelés tâches laiteuses, qui contribuent à l'immunité péritonéale.

Selon les chercheurs, l'omentum exerce des fonctions immunitaires et est la première partie du corps à réagir aux infections: le tissu conjonctif s'épaissit en raison de la réaction aux antigènes. À cet égard, les scientifiques ont suggéré qu'une potentielle maladie pouvait être identifiée à un stade précoce, en observant l'état de l'épiploon.

Toutefois, selon les experts, l'omentum recueille les cellules métastatiques et contribue à leur distribution dans tout le corps. Ainsi, l'épiploon est un terrain fertile pour le cancer de l'ovaire et de l'estomac.

À cet égard, les auteurs de l'étude affirment que l'omentum peut être important pour la lutte contre le cancer, car il peut aider à identifier rapidement le processus inflammatoire. Les médecins estiment qu'il peut être utilisé comme une cible potentielle pour la prévention des métastases.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le régime cannibale, nécessité ou rituel?
Un cerveau dans la tumeur: des chirurgiens font une étrange découverte
Le fromage, le beurre et la crème protègent contre les maladies cardiaques
Une panacée pour lutter contre le cancer du cerveau?
Tags:
chercheurs, cancer, immunité, maladies, santé, Alabama, Birmingham, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook