Sci-tech
URL courte
2240
S'abonner

Les voyages à travers l’Internet se heurtent souvent à des publicités importunes. Des neurophysiologistes polonais ont dévoilé que même une quantité modeste de publicité en ligne était capable de diminuer considérablement l’attention du lecteur et de le rendre beaucoup moins patient.

La publicité sur les sites Internet pose souvent un problème à l'internaute, qui peine à comprendre rapidement le contenu des pages qu'il a ouvertes.

Un article publié dans la revue Cognitive Processing présente les résultats d'une étude réalisée par des scientifiques polonais et selon laquelle l'attention et la patience du lecteur seraient nettement affaiblies quand ce dernier est confronté à des pubs sur Internet.

« Nous avons fait deux conclusions : premièrement, la publicité abaisse le niveau de concentration de la personne, ce qui se reflète dans la diminution de l'activité de beta-vouloir dans le lobe frontal. Deuxièmement, elle détermine la force de l'activité dans les hémisphères gauche et droit du cerveau, ce qui peut influencer le comportement des personnes intéressées et inquiétées », explique la chercheuse Izabela Rejer de l'Université de Szczecin (Pologne).

Izabela Rejer et son collègue Jaroslaw Jankovsky ont tenu une expérience pour étudier la réaction des lecteurs et pour mesurer l'activité de leurs cerveaux. Les résultats de l'expérience ont mené les neurophysiologistes à conclure que l'attention et la patience des lecteurs sont les caractéristiques les plus touchées par la publicité.

Lire aussi:

Des chercheurs créent une carte des trous noirs supermassifs
Des chercheurs russes découvrent la mutation à l'origine de la sclérose en plaques
Des chercheurs israéliens ont créé un filtre à eau anti-virus
Des chercheurs comptent accéder au manteau terrestre
Tags:
cerveau, Internet, chercheurs, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook