Sci-tech
URL courte
11604
S'abonner

Des chercheurs russes ont découvert une méthode de production de biocarburant à partir d'algues unicellulaires. D’après eux, ce carburant pourrait éventuellement remplacer le pétrole.

Des scientifiques russes de l'Institut de physique et de technologie de Moscou, de l'Université d'État de Moscou, du Skolkovo Institute of Science and Technology et de plusieurs instituts de l'Académie des sciences de Russie ont défini la composition précise du biocarburant produit à partir d'algues unicellulaires, relate la revue EJMS.

«Le travail à venir doit être concentré sur l'utilisation des variétés d'algues ayant un contenu maximal de matières grasses ainsi que sur la création de variétés semblables par modifications génétiques. Ainsi, il sera possible de choisir parmi ces variétés celle qui est la plus efficace pour la production du biocarburant», a déclaré Evgueni Nikolaïev, un employé de l'Institut de physique et de technologie de Moscou et du Skolkovo Institute of Science and Technology.

Les algues sont capables d'augmenter leur biomasse à une vitesse qui dépasse plusieurs fois celle d'autres organismes photosynthétiques, ce qui explique pourquoi plusieurs scientifiques les considèrent comme «le candidat principal» pour remplacer l'essence et d'autres types de carburant. Outre le fait qu'elles croissent rapidement, les algues ont plusieurs autres avantages: nul besoin de champs pour les cultiver, et leur caractère unicellulaire facilite leur transformation en carburant.

D'après les chercheurs, la méthode de production du carburant à partir d'algues diffère considérablement de celle basée sur l'utilisation de la biomasse normale: le plancton unicellulaire contient trop d'eau pour être séché et recyclé chimiquement. Les algues sont transformées en biocarburant «directement» par voie de réchauffement, jusqu'à une température de 300 degrés Celsius et par l'exposition à une très haute pression, ce qui imite la génération du pétrole à l'intérieur de la terre.

L'analyse du biocarburant produit à partir des algues a montré qu'il contenait des matières dont la plupart n'ont rien en commun avec les hydrocarbures et autres molécules du pétrole. Selon des chimistes, ces matières ressemblent davantage à certains colorants organiques comme, par exemple, le vert d'éthylène.

L'étude suivante de la composition de cette biomasse pourrait aider à comprendre quels types d'algues conviennent le mieux pour la production de biocarburant et comment ils pourraient être modifiés pour pouvoir remplacer le pétrole et les autres types d'essence produite à partir des hydrocarbures minéraux.

Lire aussi:

Une société russe découvre le plus grand gisement de pétrole d’Arctique de l’Est
Cette substance va sauver la planète de la pollution au pétrole
Extraction du gaz des algues: la solution aux problèmes énergétiques de l’Ukraine ?
Des algues antarctiques à la conquête de l’espace
Tags:
remplacement, algues, carburant biologique, pétrole, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook