Sci-tech
URL courte
155
S'abonner

Si l’on observe le Soleil de près, le rayonnement autour de notre étoile prend l’allure de la crinière d’un lion. Les astronomes de la NASA ont réussi à comprendre la nature des «cheveux de feu» de l’astre du jour.

Une équipe d'astronomes du Laboratoire astrophysique et solaire de Lockheed Martin (LMSAL), dirigée par Juan Martinez Sykora, ont réussi à comprendre le mécanisme grâce auquel le Soleil a des «cheveux de feu» et par le biais desquels la matière de notre étoile se transforme en vent solaire.

D'après les astronomes de la NASA, même si depuis la Terre le Soleil n'est qu'un disque lumineux, en réalité, sa surface «bouillonne» quasi constamment et bouge de manière perpétuelle. Ainsi, les grandes éruptions qui apparaissent à sa surface provoquent «l'éjection» de centaines de milliers d'éléments en fusion dans l'espace.

En fait, ces émissions solaires sont provoquées par les spicules que les chercheurs étudiaient dans le cadre de leur recherche. Les spicules font que la surface du Soleil rappelle une «chevelure de feu», et non pas une boule chauve et immobile.

D'après les recherches de Juan Martinez Sykora et ses collègues, dont les résultats sont publiés dans la revue Science, chaque seconde, des dizaines de millions de spicules naissent et disparaissent dans la chromosphère. Ces émissions atteignent quelques dizaines de milliers de kilomètres en cinq ou dix minutes, ce qui est extrêmement rapide. Ensuite, les spicules retombent et s'envolent dans l'espace.

Les scientifiques ont découvert que les atomes neutres influençaient le comportement des lignes du champ magnétique, dans la haute chromosphère, formées par le «bouillonnement» de la matière du Soleil dans ses entrailles les plus profondes.

Ces atomes facilitent le mouvement des lignes du champ magnétique qui sortent à la surface du Soleil et entraînent les particules chargées, les propulsant dans l'atmosphère du Soleil et dans l'espace un peu comme une fronde ou une catapulte. Ce processus réchauffe même le plasma émis et produit les ondes électromagnétiques liées à l'existence du vent solaire.

Les scientifiques espèrent que la découverte du mécanisme de la «chevelure de feu» du Soleil aidera à prévoir la météo et permettra aux astronomes et aux physiciens de comprendre les mécanismes de formation d'autres rejets à sa surface.

Lire aussi:

Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Dispersion des manifestants à Minsk, la police utilise des grenades assourdissantes - vidéos
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
NASA, Terre, Soleil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook