Sci-tech
URL courte
1210
S'abonner

Tout comme ce fut le cas à Pompéi ou Herculanum lors de l'éruption du Vésuve, cette maison découverte à Rome a été brusquement ravagée, ce qui lui a paradoxalement permis de se conserver.

Les ouvriers qui construisent le métro de Rome ont découvert une maison en bois datant des IIe-IIIe siècles de notre ère.

​Ses deux pièces ont paradoxalement été bien conservées grâce à un incendie, racontent des archéologues. Le bois se conserve bien dans des conditions climatiques particulières ou après des calamités naturelles, comme ce fut le cas à Pompéi ou Herculanum lors de l'éruption du Vésuve.

​La maison découverte se trouvait non loin du Colisée, à une dizaine de mètres de profondeur. Elle a conservé des fragments de plafond carbonisés et plusieurs meubles: tabourets et tables.

​L'incendie aurait été brusque, car on y trouve également deux squelettes d'animaux domestiques, un chien ou un chat et un chiot.

​Les murs de la demeure étaient décorés de fresques, et son plancher de mosaïque en noir et blanc.

 

Lire aussi:

Un «message cosmique» vieux de 5.000 ans découvert en Egypte
Des armes du Mésolithique et du Néolithique retrouvées dans le centre de Moscou
Un ancien temple aztèque découvert en plein centre de Mexico
Tags:
découverte, archéologie, Rome, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook