Ecoutez Radio Sputnik
    Un couple de trous noirs dansant: un phénomène rare observé pour la première fois

    Un couple de trous noirs dansant: un phénomène rare observé pour la première fois

    © NASA.
    Sci-tech
    URL courte
    331

    La rotation d’un «tandem» de trous noirs l’un autour de l’autre a été pour la première fois observée par des scientifiques. L’étude de ce phénomène rare est devenue possible grâce à l’utilisation de radiotélescopes superpuissants.

    Pour la première fois, des astronomes ont réussi à détecter le mouvement d'un couple de trous noirs supermassifs en observant le centre de la galaxie 4C +37.11 dans la constellation de Persée à l'aide d'un ensemble de radiotélescopes des plus puissants, d'après un article publié dans la revue Astrophysical Journal.

    «C'est le première couple de trous noirs très près l'un de l'autre qui demeurent des objets séparés au cours de leur rotation sur l'orbite, ce qui en fait la première paire "visible" de trous noirs que nous avons découvert. Nous devons continuer les observations pour déterminer définitivement leurs orbites et leurs masses. Ce couple nous a offert la première possibilité d'étudier l'interaction de pareilles structures», a déclaré Gregory Taylor de l'Université du Nouveau-Mexique à Albuquerque, aux États-Unis.

    La galaxie spirale 4C +37.11, qui se trouve à une distance d'à peu près 750 millions d'années-lumière de la Terre, a attiré l'attention des scientifiques en 2005-2006 lorsqu'ils ont trouvé en son centre deux trous noir supermassifs à la fois, séparés par seulement 24 années-lumière, une distance très courte selon les critères de l'espace.

    D'après les scientifiques, une telle distance est parfaite pour observer la rotation de ces objets. Elle est trop importante pour que les trous noirs fusionnent mais en même temps assez courte pour étudier leur mouvement déformant l'espace qui les entoure.

    Selon les chercheurs, semblables observations peuvent être menées seulement à l'aide de radiotélescopes superpuissants dont les capacités sont unifiées.

    Agujero negro en el centro de la galaxia NGC 3783
    © AFP 2018 European Southern Observatory
    Les observations de la galaxie 4C +37.11, qui se sont déroulées sur une période de 12 ans, ont confirmé que les trous noirs tournent vraiment les uns autour des autres et ont aidé aux scientifiques à calculer le temps qu'il leur fallait pour faire un tour de l'orbite — soit environ 30.000 ans. La masse de ce couple de trous noirs est presque 15 milliards de fois plus grande que celle de notre Soleil.

    Les astronomes espèrent que la prochaine étude des trous noirs au centre de la 4C +37.11 pourra aider à trouver les réponses à deux questions importantes de la cosmologie, à savoir: pourquoi ce phénomène est si rare et si plusieurs couples de trous noirs peuvent coexister dans la même galaxie. D'après les scientifiques, cela pourrait être possible, mais afin de confirmer cette hypothèse il faudrait mener des observations supplémentaires à long terme.

    Lire aussi:

    La Chine lance un télescope à rayons X pour étudier les trous noirs
    Les étoiles tombent bien dans les trous noirs
    Des chercheurs créent une carte des trous noirs supermassifs
    Pourquoi les « jets » des trous noirs dépassent la vitesse de la lumière
    Tags:
    astronomie, rotation, trou noir
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik