Ecoutez Radio Sputnik
    Cheval

    Des généticiens font une découverte inédite sur les races chevalines

    © Sputnik . V. Chistiakov
    Sci-tech
    URL courte
    1192

    Les scientifiques de l’Université de médecine vétérinaire de Vienne dévoilent que presque toutes les actuelles races de chevaux ont des ancêtres communs apportés en Europe d’Orient il y a près de 700 ans. Le pur-sang arabe et le turkoman forment les deux principales lignées.

    Alors que les éleveurs s'intéressent énormément à la génétique des chevaux de selle, la découverte faite par les scientifiques de l'Université de médecine vétérinaire de Vienne et présentée dans un article publié dans la revue Cell ouvre une nouvelle page dans les recherches zoologiques.

    Selon les généticiens, presque toutes les actuelles races de chevaux ont des ancêtres communs apportés en Europe d'Orient il y a près de 700 ans, le pur-sang arabe et le turkoman formant deux lignées principales. Le célèbre pur-sang anglais qui court sur les pistes d'hippodromes est un descendant du trukoman.

    En particulier, les chevaux étaient apportés en Europe pour en faire cadeaux. Ces animaux faisaient également l'objet de commerce. Aujourd'hui, l'analyse génétique des chevaux permet de prédire la couleur, la morphologie et les aptitudes de leurs descendants.

    Domestiqués il y a 6.000 ans dans les steppes eurasiatiques, les chevaux accompagnaient toujours les hommes dans leurs voyages ou conquêtes.

    L'espèce du cheval s'est divisée en plusieurs centaines de races sous l'influence de la sélection naturelle et de l'élevage sélectif par l'homme.

    Lire aussi:

    Des scientifiques enregistrent les bruits des déplacements des bactéries
    Cinq animaux chanceux sauvés grâce aux technologies bioniques
    Un bienfaiteur anonyme offre 8000 USD à un refuge pour animaux
    Tags:
    chevaux, animaux, génétique, chercheurs, Vienne, Autriche, Asie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik