Ecoutez Radio Sputnik
    Un chien

    Des scientifiques trouvent une explication insolite à la gentillesse des chiens

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    132236021

    Des scientifiques américains ont proposé une nouvelle théorie pour expliquer l’attitude amicale des chiens vis-à-vis de l’homme. D’après eux, les chiens sont gentils… à cause d’un retard mental causé par une mutation des chromosomes.

    La gentillesse des chiens est expliquée par le fait qu'ils sont porteurs d'une version spéciale du syndrome de Williams, une arriération mentale liée à la mutation des chromosomes, d'après un article publié dans la revue Science Advances.

    «Cette recherche est très intéressante parce qu'elle soutient l'hypothèse de "la survie des plus gentils" qui décrit le processus de la domestication des chiens. Quand ces gènes ont été endommagés et déplacés dans les chromosomes des loups, leur peur des humains a été remplacée par la gentillesse et l'homme a eu son premier compagnon», a indiqué Brian Hare, évolutionniste-anthropologue de l'Université Duke à Durham, aux États-Unis.

    Il est considéré que l'homme a domestiqué le chien à l'âge de pierre, longtemps avant la domestication d'autres animaux. Pourtant, la période exacte d'apprivoisement n'a pas encore été déterminée: elle va de 10.000 à 36.000 ans.

    Selon les scientifiques, les ancêtres des chiens ont appris à vivre avec l'homme grâce à deux choses: la capacité de digérer l'amidon que la nourriture cuite contient en grandes quantités et l'habileté de reconnaître les émotions de l'homme et y réagir en imitant le comportement de l'enfant.

    Bridgett von Holdt de l'Université de Princeton, aux États-Unis, et ses collègues ont conclu que cette dernière capacité des chiens était causée par des changements de la structure de leurs chromosomes qui sont d'habitude associés au développement de l'arriération mentale et à un très haut niveau de crédulité et de gentillesse chez les humains.

    Ce problème, le soi-disant syndrome de Williams est causé par l'endommagement ou par la disparition d'une grande partie du septième chromosome ce qui change le comportement et l'apparence de l'homme.

    D'après les chercheurs, une chose pareille est arrivée aux chiens lors de leur domestication, mais à la différence de l'homme le sixième et non pas le septième chromosome a été endommagé.

    L'analyse de l'ADN et les observations du comportement des animaux domestiques et sauvages ont démontré un fait étonnant: plus gentil était le chien, plus grand était le nombre de petites mutations et de grandes erreurs contenues dans son génome. Ayant comparé les mutations dans l'ADN des chiens, les scientifiques ont conclu que la plupart de ces dernières se concentraient sur le sixième chromosome à côté du gène GTF2I responsable du comportement social et du psychisme des animaux. Selon les chercheurs, la suppression ou l'endommagement de ce gène change le comportement des rongeurs en les privant de la peur de l'homme.

    Effectivement, cela explique pourquoi les chiens possèdent une mentalité «infantile» et réagissent très émotionnellement au comportement de leur maître ou d'autres gens.

    Lire aussi:

    Pourquoi chiens et chats ont disparu des animaleries de Vancouver?
    Les plus vieilles traces d’élevage de chiens découvertes au-delà du Cercle polaire
    Les chiens font du breakdance aussi!
    Attention! Aux US, des chiens méchants attaquent les facteurs
    Quand les rêves des chiens abandonnés deviennent réalité
    Tags:
    gènes, ADN, mutation, chiens, Université de Duke, Université de Princeton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik