Ecoutez Radio Sputnik
    Une éclipse solaire totale

    Profitez des éclipses solaires totales, elles sont comptées!

    © REUTERS / Jon Olav Nesvold/NTB scanpix
    Sci-tech
    URL courte
    269

    Les éclipses solaires totales, qui ont lieu sur Terre de 2 à 5 fois par an, ne se répéteront pas éternellement. Les chercheurs ont établi quand la Lune ne pourra plus cacher le Soleil.

    La dernière éclipse solaire totale aura lieu sur Terre dans quelque 600 millions d'années, quand la Lune s'éloignera de la Terre à une distance ne lui permettant plus d'occulter le Soleil, a annoncé le site Space.com citant Richard Vondrak, scientifique du Centre des vols spatiaux Goddard (GSFC) de la NASA.

    «L'éclipse solaire totale est "une danse" de trois partenaires — la Lune, le Soleil et la Terre. Elle ne peut se produire que lorsque le satellite naturel de la Terre et le Soleil se trouvent sur une même ligne. Le nombre et la durée des éclipses totales diminuent progressivement et la Terre assistera pour la dernière fois au beau spectacle d'une éclipse totale dans environ 600 millions d'années», a indiqué M.Vondrak.

    Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune passe entre la Terre et le Soleil. La Lune masque alors totalement ou partiellement le Soleil. Cela arrive de deux à cinq fois par an et seulement au moment de la nouvelle lune. Une éclipse solaire peut se produire uniquement lorsque la nouvelle lune se trouve près d'un des points (appelés nœuds) où l'orbite lunaire croise l'écliptique (le plan de l'orbite terrestre autour du Soleil).

    L'orbite de la Lune autour de la Terre est inclinée de 5 degrés par rapport à l'écliptique. Au moment de la nouvelle lune, la Lune passe donc habituellement au-dessus (au nord) ou en-dessous (au sud) du Soleil.

    Les éclipses solaires totales sont encore plus rares. Elles se produisent environ tous les 18 mois, lorsque le diamètre apparent de la Lune est plus grand que celui du Soleil, bloquant tous les rayons directs du Soleil et transformant le jour dans l'obscurité. En plus, pour les voir, il faut se trouver au bon endroit. L'éclipse totale ne se produit que sur une bande étroite à la surface de la Terre — chaque région du globe enregistre ce phénomène tous les cinquante ans.

    ​Selon M.Vondrak, la Lune s'éloigne de la Terre sous l'effet des marées terrestres à une vitesse estimée à quelque 4 centimètres par an. En plus, le Soleil ne cesse de grandir du fait du réchauffement de ses couches profondes. Cela empêchera un jour à la Lune de cacher le Soleil pendant les éclipses.

    ​La prochaine éclipse totale aura lieu le 21 août. Ce sera la première éclipse totale visible des États-Unis depuis 1991 (année où une telle éclipse avait été visible d'une partie de Hawaï seulement). Elle sera aussi visible en France, en Espagne, au Portugal, en Belgique, au Royaume-Uni, en Norvège et aux Pays-Bas et, partiellement, en Europe du Nord-Ouest.

    Lire aussi:

    En direct: La première éclipse solaire de 2017
    Une éclipse solaire filmée à bord d'un avion
    Eclipse solaire totale sur l'océan Indien
    Eclipse solaire totale dans plusieurs pays africains, partielle dans l'est américain
    Eclipse solaire totale 2010
    Tags:
    éclipse solaire, Centre des vols spatiaux Goddard (GSFC) de la NASA, Richard Vondrak, Soleil, Terre, Lune, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik