Ecoutez Radio Sputnik
    Dota 2. Archive photo

    Battre des champions de Dota 2? Facile pour une IA autodidacte!

    © AFP 2017 Justin Saglio
    Sci-tech
    URL courte
    244927

    Le programme d’intelligence artificielle développée par la startup OpenAI d’Elon Musk a battu plusieurs champions lors du tournoi majeur d’e-sport The International 2017 développé sur la base du jeu vidéo Dota 2. Comment un bot a-t-il réussi un tel exploit? Ses créateurs viennent de lever le voile sur leur méthode.

    La meilleure méthode pour apprendre à une intelligence artificielle (AI) à maîtriser les spécificités du jeu Dota 2, en partant de zéro, est de la faire jouer contre elle-même, ont déclaré les spécialistes d’OpenAI, une startup américaine fondée par Elon Musk, après que leur programme d’AI a remporté plusieurs victoires au tournoi The International de Dota 2 à Seattle, aux États-Unis.

    «Les résultats que nous avons obtenus en Dota 2 montrent que le jeu contre soi-même peut impulser les performances des systèmes d’apprentissage automatique leur permettant de dépasser le niveau humain à condition d’avoir des ressources informatiques suffisantes. En un mois, notre système, qui pouvait à peine rivaliser avec un joueur de haut rang, a atteint un niveau lui permettant de terrasser les meilleurs joueurs professionnels et il ne cesse de s'améliorer», lit-on sur le blog d’OpenAI.

    ​Selon les concepteurs, leur AI a fait ses débuts en Dota 2 le 1er mars. Le 8 mai, un joueur à 1.500 MMR (Match Making Rating, cote servant à évaluer le niveau d'un joueur au sein du système d'association) a déclaré qu’il s’améliorait plus rapidement que le bot. Mais début juin, l’AI a déjà battu un joueur à 1.500 MMR. Le 30 juin, le bot était déjà capable de remporter presque tous ses matchs contre les joueurs à 3.000 MMR. Le 8 juillet, l’AI a pour la première fois battu un joueur à 7.500 MMR.

    Le 7 août, le bot a battu les joueurs Blitz (6.200 MMR, ancien pro) 3 à 0, Pajkatt (8.500 MMR, pro) 2 à 1, et CC&C (8.900 MMR, pro), 3 à 0.

    Le 9 août, il s’est imposé face au joueur canadien de haut rang Arteezy (10.000 MMR) sur le score de 10-0. Ce dernier a espéré que le prodige pakistano-américain SumaiL «Suma1L» Hassan Syed (8.300 MMR, joueur de haut rang 1v1) trouverait la façon de battre le bot.

    Mais SumaiL a perdu sur le score de 6-0, qualifiant au passage l’AI d’Elon Musk d’invincible.

    Enfin, le 11 août, l’AI a battu l’ex-champion du monde de l'e-sport et favori de la vieille école Daniil «Dendi» Ishutin (7.300 MMR) sur le score de 2 à 0 au tournoi The International 2017.

    Sur son blog, OpenAI note que son bot ne réalise pas plus d'actions par minute qu'un joueur moyen, ce qui revient à dire qu'il n'y a pas de tricherie.

    ​Il s’est avéré le 11 août que l’AI battait sa version précédente du 10 août dans 60% des matchs.

    Il est à noter que l’AI a gagné dans un format de jeu spécial, le 1 versus 1 (1v1, un face-à-face). À terme, la société OpenAI vise le 5 versus 5 (5v5), soit, concrètement, une intelligence artificielle capable de battre une équipe de cinq joueurs très bien préparés.

    Les informaticiens d’OpenAI ont déjà téléchargé près de 6 millions de matchs sauvegardés sur les serveurs de Valve pour étudier les meilleurs tactiques du jeu. 

    Lire aussi:

    Donald Trump appelle à virer les joueurs de la NFL qui ne respectent pas l’hymne
    Poutine réuni avec des légendes du hockey à Sotchi (vidéo)
    Que faisait donc un homme armé d’un couteau dans un match de foot à Jérusalem?
    Tags:
    jeu d'ordinateur, informatique, Internet, Dota 2, The International (championnat d'eSport), OpenAI
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik