Sci-tech
URL courte
305
S'abonner

Des pirates informatiques du collectif OurMine ont hacké le site officiel de WikiLeaks et ont posté un message d’avertissement sur la page d’accueil, selon des médias. WikiLeaks a cependant démenti l'information.

Les hackers du groupe OurMine sont parvenus à pirater le site WikiLeaks, fondé par l'informaticien et cybermilitant Julian Assange, d'après The Guardian.

«Salut, c'est OurMine (groupe de sécurité), ne vous inquiétez pas, nous testons simplement votre… blablablab, oh attendez, ce n'est pas un test de sécurité! Wikileaks, rappelez-vous quand vous nous avez défiés de vous pirater?», pouvait-on lire sur le site WikiLeaks, indique le journal. 

Selon le portail The Hack Post, le groupe OurMine a réussi à accéder au domaine et à modifier l'adresse du serveur DNS. Actuellement, la page d’accueil de WikiLeaks annonce que le fonctionnement du site est suspendu.

WikiLeaks a commenté le post du Guardian en affirmant que ses serveurs n’avaient pas été piratés.

"Les serveurs WikiLeaks n'ont pas été piratés"

La page d’accueil de WikiLeaks n’affiche plus l’inscription «403 Forbidden» et semble fonctionner normalement.

Les pirates informatiques du collectif OurMine se sont fixés pour objectif de mettre en lumière le manque de sécurité des services Web. Le collectif se présente en tant que groupe de sécurité informatique proposant ses services afin d’améliorer la protection des comptes sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo
Le risque d'une guerre à grande échelle avec la Palestine évalué par l'ambassadeur d’Israël en Russie
Tags:
site, piratage, WikiLeaks, OurMine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook