Ecoutez Radio Sputnik
    barbe

    La barbe peut vous sauver la vie et voici pourquoi

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    12911

    Raser ou ne pas raser? À l’approche de la Journée mondiale de la barbe, les scientifiques expliquent pourquoi le menton pileux est bien plus qu’un accessoire de mode.

    Vive la barbe et les barbus! À la veille de la Journée mondiale de la barbe, qui sera fêtée demain 2 septembre, les scientifiques font l'éloge de cet attribut en vogue et mettent en lumière ses avantages. Et si vous doutiez qu'ils sont tous d'ordre plus ou moins esthétique, détrompez-vous: sachez que la barbe est capable de réduire le risque de cancer en vous protégeant des rayons UV connus pour être cancérigènes.

    Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs de l'Université de Southern Queensland, en Australie, ont mené une série d'expériences en exposant des mannequins en plein soleil. Certains d'entre eux avaient une barbe épaisse, d'autres un menton pileux tandis que d'autres encore avait le visage complétement dénué de poils.

    Après avoir installé les mannequins de façon à assurer une insolation uniforme, les scientifiques ont mesuré le rayonnement subi par chacun d'entre eux.
    «Bien que la barbe ne soit jamais aussi efficace que la crème solaire, elle est sans aucun doute en mesure de bloquer les rayons UV», explique le professeur Alfio Parisi, cité par The Independent, ajoutant que la barbe possède un niveau de protection allant de 2 à 21.

    L'exposition excessive aux rayonnements UV étant la principale cause de cancer de la peau, les experts conseillent à tous les barbus ainsi qu'à ceux qui n'ont pas de barbe de ne pas négliger la crème solaire.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Interpellation d’un preneur d'otages au Super U de Bessé-sur-Braye dans la Sarthe
    Pas de soudure ni de point chaud: l'entreprise qui restaurait Notre-Dame livre sa version
    Tags:
    UV, barbe, cancer
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik