Sci-tech
URL courte
258
S'abonner

Un modèle virtuel qui est capable de réagir à des questions et de jouer du piano, ce n’est pas un personnage sorti d’un film de science-fiction, c’est la création de l’informaticien néo-zélandais Marc Sagar. Il a recréé sa propre fille en 3D!

L'informaticien néo-zélandais Marc Sagar a conçu un modèle virtuel de sa propre fille, indique la revue Bloomberg Business Week. Le modèle en 3D est capable de réagir à des stimulations visuelles et même de jouer du piano.

Le spécialiste avait commencé sa carrière en concevant des modèles de parties du corps humain à des fins médicales. Il compte maintenant «humaniser» l'intelligence artificielle.

«Depuis l'âge de 20 ans à peu près, je me demande s'il est possible de rendre les ordinateurs plus intelligents, s'il est possible de les doter d'une conscience. Nous voulons mettre au point un système qui non seulement sera capable d'apprendre, mais surtout qui sera motivé à le faire pour interagir avec le monde. C'est pourquoi je me suis fixé l'objectif fou d'essayer de concevoir un modèle informatique de la conscience humaine», signale l'expert.

Cette idée est à l'origine du projet BabyX de Marc Sagar. Afin de le réaliser, l'informaticien a utilisé les photos de sa propre fille de 18 mois. D'abord, il est parvenu à créer une «tête flottante», puis il a perfectionné son modèle pour obtenir un corps entier. Le modèle en 3D de sa fille joue du piano et, quand elle s'ennuie, elle s'arrête.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Chasseurs de 6e génération: l’Otan demande aux Européens de «s’aligner» sur les USA
Tags:
intelligence artificielle, conscience, informaticien, Nouvelle-Zélande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook