Sci-tech
URL courte
222
S'abonner

Il est avéré que les falaises de Douvres, en Grande-Bretagne, sont un réservoir de poussière cosmique. Cette découverte a été faite par une équipe de chercheurs de l’Imperial College London.

Les scientifiques de l'Imperial College London ont découvert de la poussière cosmique fossile dans les falaises de Douvres, en Grande-Bretagne. Les détails de cette découverte ont été publiés dans la revue scientifique Earth and Planetary Science.

Les chercheurs ont réussi à mettre en évidence la présence de cette poussière cosmique en comparant la forme et la structure cristalline de ses particules avec des échantillons précédemment prélevés dans l'Antarctique. 76 micrométéorites pétrifiés il y a environ 87 millions d'années ont été ainsi découverts. Jusqu'à présent, l'analyse chimique était l'instrument incontournable de la recherche de poussière cosmique, mais les chercheurs britanniques ont prouvé qu'il était possible d'utiliser d'autres méthodes.

Bien qu'au cours de millions d'années la composition chimique des particules ait pu se modifier, ces particules mêmes dont la structure est restée inchangée permettent cependant d'étudier la poussière cosmique. Un grand nombre d'échantillons prouve que les météorites fossiles sont très répandus et exigent une étude approfondie et de plus amples recherches.

Les résultats de l'analyse permettront d'en apprendre plus sur les événements étant survenus dans le Système solaire il y a 10 millions d'années: par exemple, sur les collisions d'astéroïdes à la suite desquelles la poussière cosmique s'est retrouvée sur la Terre.

Auparavant, les scientifiques avaient découvert des traces de poussière cosmique sur les toits de bâtiments à Oslo, Paris et Berlin.

Lire aussi:

Des particules de poussière cosmique sur les toits de Paris
Les explorateurs du pôle russes recueillent la poussière cosmique
Une expédition antarctique russe récoltera de la poussière cosmique
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tags:
scientifiques britanniques, analyse, étude, chercheurs, recherche, poussière cosmique, Londres, Douvres, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook