Ecoutez Radio Sputnik
    Algues toxiques dans les lacs américains: des scientifiques expliquent le phénomène

    Algues toxiques dans les lacs américains: des scientifiques expliquent le phénomène

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    332171

    Les eaux de certains lacs nord-américains sont envahies tous les ans par des algues toxiques, ce qui les rend dangereux pour les humains, relate un article publié par des scientifiques canadiens qui expliquent les causes du phénomène.

    Intrigués par le phénomène des algues toxiques qui recouvrent tous les ans certains lacs nord-américains, comme par exemple le lac Érié, des chercheurs canadiens ont entrepris des recherches pour en percer les causes.

    «Les pesticides au phosphore permettent à l'humanité de s'assurer qu'elle aura la quantité d'alimentation nécessaire à sa survie. D'un autre côté, nous ignorons combien de temps ce phosphore reste dans les lacs après avoir été emporté des champs par la pluie», explique le spécialiste de l'Université Wilfrid Laurier de Waterloo, au Canada, dans un article publié par la revue scientifique Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences.

    Après avoir étudié des échantillons d'eau et de fond prélevés dans environ 70 lacs sur le territoire canadien, les chercheurs ont établi que les écoulements de phosphore ont lieu pratiquement partout et que ce processus peut se dérouler aussi bien lentement que rapidement.

    Ceci peut, en particulier, expliquer pourquoi les mesures écologiques de protection des eaux des lacs n'ont presqu'aucune influence sur l'apparition des algues étant donné que les fonds recèlent de grandes quantités de phosphore.

    Une telle situation pourrait notamment compliquer la lutte contre la pollution des lacs à l'avenir, estiment les scientifiques.

    Lire aussi:

    L’utilisation par la coalition de bombes au phosphore à Raqqa est prouvée
    Des biologistes trouvent des millions de lacs d’«eau primitive» au Canada
    Le lac Tchokrak: les boues thérapeutiques en Crimée
    Tags:
    recherches, algues, chercheurs, science, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik