Ecoutez Radio Sputnik
    Les scientifiques prédisent la séparation de l’Eurasie au niveau du lac Baïkal

    Les scientifiques prédisent la séparation de l’Eurasie au niveau du lac Baïkal

    © Sputnik . Yuri Kaver
    Sci-tech
    URL courte
    739
    S'abonner

    L’Eurasie, le plus grand continent de la planète bleue, pourrait se retrouver divisée en deux par le lac Baïkal, qui se transformerait en océan, d’ici à quelque 20 millions d’années, estiment les scientifiques sibériens.

    En étudiant l'histoire du lac Baïkal, les chercheurs de l'Institut de géologie et de minéralogie auprès du département sibérien de l'Académie des sciences de la Russie ont supposé qu'il pourrait se transformer en un océan qui divisera le plus grand continent de la Terre, l'Eurasie, en deux parties. Ils ont publié leurs conclusions dans la revue scientifique Gondwana Research.

    «Dans la croûte terrestre, juste au milieu de l'Eurasie, se trouve une énorme fissure, le rift Baïkal. Au fil de temps, elle s'élargit et si la situation géodynamique ne change pas, dans 20 millions d'années, le plus grand continent sera brisé en deux parties, tandis que le nouvel océan viendra s'installer à la place du lac Baïkal», expliquent-ils.

    Comme l'indiquent les spécialistes dans ce domaine, quelques dizaines de millions d'années en arrière, le rift Baïkal se développait d'une manière tranquille. Néanmoins, il y a environ 7 à 5 millions d'années, quelque chose a dû se produire qui a favorisé la croissance active du rift et la vitesse des mouvements tectoniques a considérablement augmenté, faisant naître des montagnes et des creux.

    «Les montagnes autour du Baïkal continuent à pousser en moyenne, de 5 à 6 millimètres par an ce qui témoigne d'une très grande vitesse de la surrection», alertent les chercheurs.

    Par ailleurs, les scientifiques soulignent que c'est la première étude d'une telle ampleur visant à présager l'avenir du Baïkal. Auparavant, les chercheurs ont analysé certaines parties du rift Baïkal tandis que l'accent a été mis sur la zone centrale de cette région, soit directement le lac du Baïkal.

    Tags:
    chercheurs, science, Eurasie, Sibérie, Baïkal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik