Sci-tech
URL courte
986
S'abonner

Les utilisateurs de PC du monde entier sont habitués à la fameuse combinaison de touches Ctrl+Alt+Suppr destinée à redémarrer leur ordinateur. Toutefois, il s’avère que Bill Gates la considère comme une aberration ergonomique qu’il changerait s’il pouvait remonter le temps.

La création de la combinaison Ctrl+Alt+Suppr (Ctrl+Alt+Del) pour redémarrer le PC ou se connecter à Windows était une erreur, a déclaré à New York le cofondateur du géant informatique Microsoft, Bill Gates, qui aurait préféré avoir à cette fin une seule touche.

«Je ne suis pas sûr qu'on puisse revenir dans le passé et changer de petites choses dans sa vie sans mettre en danger d’autres choses. Bien sûr, si je pouvais faire une petite correction, j’en ferai une opération à touche unique», a avoué le milliardaire lors de la conférence Bloomberg Global Business, s’excusant de nouveau pour l’existence de ce raccourci peu pratique.

Selon M.Gates, cette drôle d’idée d’imposer un raccourci nécessitant les deux mains viendrait du groupe IBM qui a créé le clavier. 

Il en avait déjà parlé en 2013, lors d’une rencontre avec des étudiants de l’Université de Harvard: «Nous aurions pu avoir un seul bouton. Mais le gars qui avait réalisé le design du clavier IBM ne voulait pas nous accorder une touche supplémentaire […]. Ce fut une erreur».

Le coupable serait un certain David Bradley, ingénieur chez IBM, qui a plus tard reconnu avoir créé une fonction à trois touches parce qu’il était trop pressé. Selon lui, la conception du clavier a pris tellement de temps qu’il n’en restait plus pour les petits détails. La combinaison ne devait initialement pas être connue du grand public. 

Mais ce petit détail est devenu célèbre, ce qui pèse toujours sur la conscience du patron de Microsoft.


Lire aussi:

L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Tags:
clavier, informatique, raccourci, IBM, Microsoft, Andrew Bradley, Bill Gates
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook