Ecoutez Radio Sputnik
    Un Soyouz sur fond de la super Lune

    La Russie et les USA créeront une station internationale habitée en orbite lunaire

    © Sputnik . Grigory Sissoïev
    Sci-tech
    URL courte
    Station internationale habitée Deep Space Gateway (7)
    31139

    Au cours des prochaines décennies, la Russie et les États-Unis créeront la station internationale habitée Deep Space Gateway qui orbitera la Lune. Ce sont des technologies russes éprouvées qui permettront d'élaborer les mécanismes d'amarrage unifiés pour les vaisseaux qui se fixeront à la station, explique le chef de Roskosmos Igor Komarov.

    Les agences spatiales de la Russie et des États-Unis ont convenu de construire ensemble la nouvelle station spatiale Deep Space Gateway qui orbitera autour de la Lune, a déclaré le chef de Roskosmos Igor Komarov au Congrès international d'astronautique 2017, qui se tient en Australie.

    «Nous avons convenu de participer conjointement à la création de la nouvelle station lunaire internationale Deep Space Gateway. Dans un premier temps, nous allons construire la partie orbitale dans la perspective d'une utilisation des technologies éprouvées sur la surface lunaire puis sur la surface martienne. La mise en orbite des premiers modules est prévue pour les années 2024-2026», a-t-il indiqué.

    Selon le chef de Roskosmos, les parties ont déjà discuté de leur contribution possible à la création de la nouvelle station. Ainsi, la Russie pourrait créer d'un à trois modules et des mécanismes d'amarrage unifiés pour tous les vaisseaux qui se fixeront au Deep Space Gateway.

    «Compte tenu du nombre d'accostages réalisés et de notre expérience, la Russie n'a pas son pareil dans ce domaine, c'est pourquoi le standard [du mécanisme d'amarrage, ndlr] sera proche des normes russes», a-t-il souligné.

    La contribution technologique et financière de tous les participants sera discutée lors des prochaines négociations. Pour le moment, les parties ont signé une déclaration conjointe sur l'élaboration du projet de station. Toutefois, l'accord lui-même exige une attention sérieuse de la part de l'État. À cet égard, le Programme spatial fédéral pour 2016-2025 sera révisé.

    «Nous espérons présenter un programme intéressant et important, nous prouverons sa nécessité et assurerons le financement. Nous espérons trouver des sources externes de financement pour ce programme. Cependant, la principale tâche est d'assurer le financement de la part de l'État [russe, ndlr]», a précisé le chef de Roskosmos.

    La création de Deep Space Gateway ouvrira de nouvelles opportunités d'utilisation des capacités industrielles russes, et les réalisations de la société de construction spatiale russe RKK Energuia peuvent jouer un rôle important, a conclu M.Komarov.

    La nouvelle station spatiale Deep Space Gateway
    © Sputnik .
    La nouvelle station spatiale Deep Space Gateway
    Dossier:
    Station internationale habitée Deep Space Gateway (7)

    Lire aussi:

    La Russie et les USA créeront une station internationale habitée en orbite lunaire
    La Russie et les USA collaborent déjà à la création d’une station orbitale lunaire
    La nouvelle station orbitale lunaire russo-américaine, «un pas vers Mars»
    Tags:
    Holding spatial russe Roscosmos, Igor Komarov, Lune, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik