Sci-tech
URL courte
2151
S'abonner

Le satellite de communication chinois AsiaSat-9 s’est séparé du bloc d’accélération Briz-M et a été mis en orbite, a annoncé à Sputnik un porte-parole de l’agence Roskosmos.

Selon l'agence russe Roskosmos, le lanceur Proton-M équipé d'un bloc d'accélération Briz-M a mis en orbite le satellite de communication chinois AsiaSat-9.

«L'appareil spatial s'est séparé avec succès du bloc d'accélération», a déclaré la source de Sputnik.

Le contrat prévoyant l'utilisation de la fusée Proton-M équipé d'un bloc d'accélération Briz-M pour lancer l'AsiaSat-9 a été conclu par la société mixte russo-américaine International Launch Services Inc. (ILS) qui possède le droit exclusif de marketing sur les lanceurs Proton-M. Il s'agit du 96e lancement d'un Proton dans le cadre des contrats signés par ILS.

L'AsiaSat-9 est un satellite de télécommunication géostationnaire de grande puissance qui va remplacer le satellite l'AsiaSat-4 lancé en 2003 afin d'assurer les services de télévision par satellite et d'autres services de télécommunication à 122° Est sur le territoire de l'Asie-Pacifique. Pesant 6.140 kg, le satellite porte 28 transpondeurs en bande C, 32 transpondeurs en bande Ku et un module régional en bande Ka.

L'AsiaSat-9 assurera la couverture de trois zones supplémentaires par rapport à son prédécesseur: la Birmanie, l'Indonésie et la Mongolie.

Lire aussi:

Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Hydroxychloroquine: «Le gouvernement, par bêtise ou par corruption, refuse un traitement qui peut sauver des vies»
Tags:
lancement, Breeze-M, Proton-M, International Launch Services Inc. (ILS)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook