Ecoutez Radio Sputnik
    Construction du réacteur ITER

    ITER: les premiers éléments du cœur du réacteur livrés en France en 2018

    © AFP 2019 Boris Horvat
    Sci-tech
    URL courte
    2104

    L'année prochaine, le système magnétique et la chambre à vide destinés au réacteur thermonucléaire ITER seront livrés à la France. Plusieurs de leurs composantes sont en cours de fabrication en Russie.

    Les premiers éléments de base du réacteur thermonucléaire ITER nécessaires à l'allumage et au confinement du plasma seront livrés au chantier de Cadarache en 2018, a déclaré à Sputnik Alexandre Alekseïev, chef du département d'ingénierie des tokamaks dans l'organisation internationale ITER.

    «La construction des principales composantes du tokamak, dont le système magnétique et la chambre à vide, est en cours. Cela formera la base du champ toroïdal ou le plasma sera allumé», a fait savoir M.Alekseïev à Sputnik.

    Selon lui, la Russie a participé à la fabrication des matériaux supraconducteurs destinés à la bobine du champ toroïdal du tokamak de Cadarache et construit actuellement un tuyau supérieur pour la chambre à vide. Cette dernière permettra de créer le vide profond nécessaire pour que la réaction thermonucléaire ait lieu. Au total, la Russie doit fabriquer 18 tuyaux supérieurs.

    Dans le même temps, les spécialistes russes créent la bobine PF1 destinée au système magnétique du réacteur ITER.

    Le tokamak est une machine expérimentale conçue pour exploiter l'énergie de la fusion. Son exploitation doit permettre d'établir de nouveaux records de puissance de fusion et de tester un grand nombre de technologies dans des conditions qui seront celles d'une centrale à fusion.

    Selon le site officiel de l'organisation ITER, le réacteur de Cadarache sera le plus grand tokamak au monde: deux fois la taille de la plus grande machine en opération, avec un volume de plasma dix fois supérieur.

    Au total, 35 pays, dont 29 membres de l'Union européenne, ainsi que les États-Unis, l'Inde, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Russie, participent actuellement à la construction du réacteur thermonucléaire de Cadarache.

    Le lancement du réacteur ITER est programmé pour 2025.

    Lire aussi:

    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    Tags:
    tokamak, composants, réacteur thermonucléaire, fusion, Réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER), Alexandre Alekseïev, Russie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik