Sci-tech
URL courte
0 31
S'abonner

Dans l’Etat latino-américain du Bélize, des archéologues de l'université du Michigan ont mis au jour deux grandes plaques de pierre de l’époque maya. Selon la revue Live Science, des hiéroglyphes et des joueurs de balle professionnels sont gravés sur ces plaques.

Deux panneaux de pierre, datant d'une période située entre 600 et 800 après Jésus-Christ, ont été découverts lors de fouilles archéologiques menées dans l'ancienne ville maya de Tipan Chen Uitz. Ce sont les deux seuls exemplaires découverts à ce jour au Bélize.

La première plaque étant en bon état de conservation, les scientifiques ont facilement réussi à comprendre ce que le dessin gravé dessus représentait. On y voit un grand ballon près d'un joueur portant une ceinture protectrice et tenant un objet ressemblant à un éventail dans la main gauche. Le mot «attraper» est écrit sur ce panneau.

La seconde plaque n'est pas en aussi bon état que la première. On y distingue un athlète essayant de frapper un ballon. Une inscription hiéroglyphique indique qu'une partie de son nom était «oiseau prédateur, mâchoire du feu céleste».

Selon les archéologues, ces plaques ornaient la façade d'un grand palais où vivaient des élites mayas.

Des inscriptions analogiques ont été découvertes sur une aire de jeu à balle dans une ville maya du Guatemala. Pour les scientifiques, l'auteur de ces panneaux serait le même, ce qui prouverait que des liens existaient entre ces deux villes anciennes.

À l'époque de son épanouissement, la civilisation maya s'étendait sur tout le territoire du Mexique, du Bélize et du Guatemala actuels et sur une partie de celui du Honduras. Cet immense territoire n'était pas administré comme un empire. Plusieurs tribus se le partageaient. Tipan Chen Uitz se trouvait en son centre.

Cette découverte confirme l'hypothèse selon laquelle les Mayas appréciaient beaucoup le jeu de balle et, peut-être, l'utilisaient comme une des formes de coopération entre leurs différentes tribus.

«Ces monument prouvent que Tipan Chen Uitz était inclus dans un système de relations politiques très complexe entre les élites tribales des Mayas», a raconté le chef du groupe de recherche archéologique Christopher Andres.

Auparavant, un groupe d'archéologues avaient fouillé deux tombeaux mayas datés de 650-700 après Jésus-Christ qui avaient miraculeusement échappé au pillage.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
«Commence par gagner une élection!»: passe d'armes entre Darmanin et Dupond-Moretti en Conseil des ministres
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Tags:
civilisation, football, chercheurs, archéologues, archéologie, États-Unis, Guatemala, Mexique, Belize
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook