Ecoutez Radio Sputnik
    Eubée

    Une erreur de Strabon qui fait perdre 100 ans aux archéologues

    CC0 / NASA / Euboea from space
    Sci-tech
    URL courte
    5232

    Les experts recherchant un temple ancien ont regardé du mauvais côté pendant 100 ans, à cause d’une erreur commise par le géographe grec Strabon. Une fois l’erreur corrigée, ils ont découvert un temple d'Artémis.

    Le mystère de l'emplacement d'un temple grec ancien consacré à une déesse de la chasse a finalement été résolu après plus de 100 ans d'études.

    ​Le sanctuaire légendaire consacré au culte d'Artémis, la soeur du dieu Apollon, a été trouvé lorsque les chercheurs ont découvert que les instructions écrites par le célèbre géographe grec Strabon, et qu'ils suivaient depuis cent ans, étaient fausses.

    Le site historique a finalement été trouvé dans le village de pêcheurs d'Amarynthos, sur la deuxième plus grande île grecque, l'Eubée, raconte le New York Post.

    Les fouilles ont débuté à la fin du XIXe siècle à environ 1,6 km de la ville d'Érétrie en se fondant sur les calculs de Strabon, mais ils ont toujours été frustrés par les résultats.

    Erétrie et Amarynthos sont séparées par quelques kilomètres de terre. La percée s'est produite il y a 10 ans lorsque l'École suisse d'archéologie en Grèce a estimé que les ruines étaient plus probablement situées à quelques kilomètres de là.

    ​Les recherches ont donc commencé à chercher ailleurs et les preuves nécessaires ont été découvertes. D'autres fouilles ont permis la mise à jour de bâtiments datant des sixième et deuxième siècles avant J.-C., dont notamment le noyau du sanctuaire. Une fontaine souterraine et des inscriptions significatives portant le nom d'Artémis ont également été trouvées, confirmant que c'était bien le temple recherché.

    Lire aussi:

    Les traces du temple de la déesse Artémis enfin retrouvées?
    Au Japon, 40 ans d’heures sup’ remboursés à deux moines bouddhistes très zen
    Le mouvement pour la reconstruction du Temple judaïque de Jérusalem prend de l'ampleur
    Tags:
    fouilles, archéologie, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik