Sci-tech
URL courte
3818
S'abonner

Un nouveau point faible de la messagerie WhatsApp permet d’en surveiller les utilisateurs. Le problème est lié à la possibilité de voir le temps qu’ils passent en ligne.

Rob Heaton, développeur de programmes informatiques, a découvert un nouveau point faible de l'application de messagerie en ligne WhatsApp qui pourrait permettre à des intrus de pirater les données personnelles des utilisateurs.

Il serait possible de voir quand un utilisateur d'une liste de contacts a été en ligne pour la dernière fois. Cette option par défaut peut être désactivée, mais les utilisateurs ne peuvent pas cacher leur présence «en ligne».

M.Heaton a écrit un code d'extension spécial pour le navigateur Chrome et a fait la démonstration que les informations collectées sur la connexion au réseau d'un utilisateur pouvaient être utilisées pour reconstituer son emploi du temps.

En plus, il a expliqué que des graphiques de l'activité de deux utilisateurs de la messagerie étaient utiles pour déterminer avec une forte probabilité s'ils communiquaient et, si oui, à quel moment. Pour M.Heaton, des intrus pourraient utiliser cette méthode pour surveiller les utilisateurs de la messagerie. Et chaque information découverte est intéressante pour des compagnies d'assurance et des agences de crédit, par exemple.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Tags:
utilisateurs, informations, données personnelles, données, messagerie, WhatsApp
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook