Ecoutez Radio Sputnik
    Che Guevara

    Siempre Che: une application mobile dédiée au comandante lancée à Cuba

    CC0 / Alberto Korda / Guerrillero Heroico
    Sci-tech
    URL courte
    240

    Excellente nouvelle pour les fervents admirateurs du comandante «Che»: une application Android consacrée au complexe funéraire du défunt révolutionnaire a vu le jour à Cuba.

    L’équipe de développeurs  d’application mobiles KaleydoBit en collaboration avec des étudiants et des professeurs de l'Université centrale Marta Abreu de Las Villas (Cuba) ont conçu un logiciel applicatif peu commun appelé «Siempre Che» (Che pour toujours). La nouveauté a été présentée dans la ville cubaine de Santa Clara à l'occasion du 50ème anniversaire de la mort d'Ernesto Guevara en Bolivie, lit-on sur le site de l'Université.  

    Créée pour les appareils mobiles utilisant le système d'exploitation Android,  l’application présente les détails des sculptures du Comandante Ernesto Guevara à Santa Clara (à Cuba) ainsi que les caractéristiques de la tribune, du musée et du monument commémoratif qui composent le complexe funéraire du révolutionnaire argentin.

    L’application comprend en outre les gravures du monument, une carte et un recueil de livres sur «Che» Guevara.

    «Siempre Che» proposera bientôt un aperçu du Mausolée du Front de Las Villas, une galerie de photos, des statistiques sur les visites enregistrées au cours de ces dernières années et un lien actif vers une visite virtuelle de la place.

    Parmi ses autres conceptions, l’équipe compte l’application consacrée au VIIe Congrès du Parti communiste de Cuba, ainsi que Por 90, consacré à l'anniversaire du défunt leader de la révolution cubaine Fidel Castro.

    Lire aussi:

    Le fugitif nazi qui a aidé la CIA à capturer Che Guevara
    50 ans sans Che Guevara: son ami Oscar Fernandez Mell se souvient
    «Attaque acoustique» à Cuba: nouvelle intox des médias US?
    Tags:
    application, Android, Che Guevara, Santa Clara, Cuba
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik