Sci-tech
URL courte
33650
S'abonner

Au cours du siècle à venir une puissante éruption solaire pourrait affecter le fonctionnement des réseaux d’énergie à travers le monde, entraînant l’endommagement des satellites et la coupure d’internet. Un lourd bilan humain, provoqué par cette catastrophe, serait également attendu, selon des scientifiques américains de l’Université Harvard.

Après avoir analysé les informations qui portent sur les dernières éruptions solaires, des scientifiques américains de l'Université Harvard estiment, dans un article publié par la revue spécialisée New Scientist, qu'une puissante éruption solaire pourrait se produire dans les 100 ans à venir, causant de nombreux dégâts et faisant un lourd bilan humain.

D'après les chercheurs, les éruptions solaires «meurtrières», susceptibles de percer la couche d'ozone qui protège la planète bleue, ont lieu environ tous les 20 millions d'années faisant augmenter l'éclat du Soleil de 30%.

Ainsi, une éruption solaire du 1859 a entraîné une violente tempête géomagnétique, connue sous le nom d' «évènement de Carrington». Elle a notamment produit de très nombreuses aurores polaires visibles jusque dans certaines régions tropicales et a fortement perturbé les télécommunications par télégraphe électrique. Jusqu'à aujourd'hui, elle était considérée comme la plus violente tempête solaire enregistrée ayant frappé la Terre

Néanmoins, comme l'indiquent les scientifiques, une tempête aussi spectaculaire pourrait frapper la Terre d'ici la fin du XXIe siècle. En conséquence, les satellites pourraient tomber en panne, tandis que les passagers des avions recevraient des doses élevées de radiation. Le fonctionnement des réseaux d'énergie et des systèmes de refroidissement des stations atomique seraient également durement affectés.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
catastrophe naturelle, chercheurs, science, éruption solaire, Soleil, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook