Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre et la Lune

    Les origines de la deuxième Lune de la Terre révélées

    CC0 / pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    2336692

    Le corps céleste, baptisé 2016 HO3 et caractérisé par les scientifiques comme la deuxième Lune de la Terre, ne serait rien d’autre qu’un petit astéroïde et non pas un entassement d’ordures cosmiques comme c’était supposé initialement, ont affirmé des chercheurs américains lors d’une conférence planétologie.

    Intrigués par les origines de la mystérieuse deuxième Lune, découverte l'année dernière et connue sous le nom de 2016 HO3, des chercheurs américains de l'Université de l'Arizona à Tucson se disent désormais prêts à lever le voile sur ses origines.

    À l'issue de longues observations, réalisées avec un télescope LBT installé dans les monts Pinaleños, au sud de l'Arizona, les scientifiques ont découvert que la deuxième Lune reflétait assez mal la lumière et le rayonnement thermique. Cette découverte leur a permis d'affirmer que le corps céleste en question n'était rien d'autre qu'un petit astéroïde et non pas un entassement d'ordures cosmiques comme c'était supposé initialement.

    «Malgré le fait que 2016 HO3 se trouve à proximité de la Terre, il est très difficile de l'étudier car il possède des dimensions très modestes ne dépassant probablement pas 30 mètres. Nos observations démontrent que ce corps céleste fait un tour sur lui-même en 28 minutes et qu'il est constitué de matières rocheuses», a ainsi déclaré le spécialiste de l'Université de l'Arizona, Vishnu Reddy lors de la conférence planétologie à Provo, aux États-Unis.

    Ainsi, d'après les chercheurs, la deuxième Lune ferait partie des astéroïdes du type S, qui sont constitués de silicate de fer et de magnésium et par sa taille, elle se rapprocherait de la célèbre météorite de Tchelyabinsk.

    2016 HO3 a été repéré le 27 avril 2016 par le télescope Pan-STARRS installé sur les îles Hawaï. Sa taille n'a pas été établie exactement. Les astronomes estiment que son diamètre mesure entre 10 et 100 mètres.

    Lire aussi:

    Flashs sur la Lune: le mystère enfin levé
    A sa naissance, la Lune était une terre très hostile
    Un astéroïde géant passera à proximité de la Terre le 19 avril 2017
    Tags:
    astéroïde, recherches, chercheurs, science, Lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik