Ecoutez Radio Sputnik
    La Lune et la Terre vues depuis l'orbite de Mars

    La Russie précise la date de création de sa base sur la Lune

    © NASA. JPL-Caltech/Univ. of Arizona
    Sci-tech
    URL courte
    1101
    S'abonner

    La première base lunaire russe fera son apparition sur le satellite naturel de la Terre d’ici 2040, son emplacement sera défini d’ici 2030, d’après la société de construction spatiale russe RKK Energuia.

    La Russie lancera des travaux scientifiques sur sa première base lunaire entre 2040 et 2050, a annoncé mardi Alexandre Kaleri, chef du service de vol de la société de construction spatiale russe RKK Energuia.

    Selon M.Kaleri, l’emplacement de la base lunaire sera défini d’ici 2030, la préparation aux travaux de construction est programmée pour 2031-2040 et les premières études des ressources naturelles de la Lune commenceront d’ici 2050.

    À l’heure actuelle, le développement du nouveau vaisseau habité Federatsia constitue le point clé du programme russe d’exploration de la Lune. Il effectuera deux vols sans pilote, dont l’un vers la Station spatiale internationale (ISS), d’ici 2022 avant son premier vol habité prévu pour 2024.

    Le PDG de RKK Energuia, Vladimir Solntsev, avait précédemment annoncé que la Russie envisageait d’envoyer le premier cosmonaute russe sur la Lune en 2031.

    Par ailleurs, il existe également un projet russo-américain de création d’une station en orbite lunaire, Deep Space Gateway. La Russie créera jusqu’à trois modules de la nouvelle station. Ils seront lancés d’ici à 2024-2026. Moscou a également l’intention de développer les mécanismes d’arrimage pour les vaisseaux qui s’amarreront à Deep Space Gateway. La Chine, l’Inde, le Brésil et la République sud-africaine pourraient aussi se joindre au projet annoncé par la NASA fin mars 2017.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    base lunaire, vol spatial habité, exploration de l'espace, espace, base spatiale, Federatsia (navette spatiale), RKK Energuia, Vladimir Solntsev, Alexandre Kaleri, Russie, Lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik