Sci-tech
URL courte
10305
S'abonner

Un astrophysicien canadien affirme qu’une étoile errante aurait pu pénétrer par le passé dans le Système solaire, ce qui aurait provoqué des changements catastrophiques irréversibles.

L'astronome Gilles Couture, de l'Université du Québec (Montréal, Canada) suppose qu'une étoile errante — trois fois plus légère que notre Soleil et qui se déplace à une vitesse comprise entre 25 et 100 km/s — aurait pu pénétrer un moment dans notre Système solaire et aurait engendré des anomalies dans l'excentricité orbitale (écart de forme entre l'orbite et le cercle parfait dont l'excentricité est nulle, ndlr) d'un corps céleste situé dans la Ceinture de Kuiper, zone s'étendant au-delà de l'orbite de Neptune et composée principalement de corps célestes de glace.

Or, un effet analogue, poursuit le chercheur, serait observable dans le cas où une planète, dont le poids dépasse de 16 fois celui de la Terre, aurait pénétré dans la Ceinture de Kuiper.

L'astrophysicien est parvenu à ces conclusions après avoir «fait renaître» le passé de notre Système solaire au moyen d'une simulation informatique. Ainsi, certains paramètres décrivant les trajectoires des corps célestes trans-neptuniens (situés au-delà de l'orbite de Neptune, ndlr) pourraient relever de diverses perturbations gravitationnelles engendrées par l'étoile errante et non pas de la présence de la «9ème planète».

Les résultats préliminaires de cette recherche ont été publiés sur le site arXiv.org.

Lire aussi:

Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
Tags:
espace, Gilles Couture, Canada, Système solaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook