Sci-tech
URL courte
1110
S'abonner

Des chercheurs japonais ont effectué avec succès une greffe de tissus artificiels sur le foie d'un rat.

Des médecins de l'Université de Kyushu ont réalisé une intervention unique en son genre. Ils ont greffé des cellules de foie issues d'une imprimante 3D, a annoncé le site 3ders.org. La greffe a été effectuée sur le foie d'un rat et sept jours plus tard, les cellules n'étaient pas rejetées.

La réussite de cette opération signifie que la bio-impression pourrait devenir une méthode beaucoup plus efficace que toutes celles qui existent aujourd'hui. Les chercheurs ont ainsi prouvé qu'il n'est pas obligatoire de greffer des organes en entier et qu'il est possible de remplacer seulement les cellules des zones endommagées.

Les scientifiques et médecins japonais font remarquer que cette méthode n'abîme pas les vaisseaux sanguins lors de l'opération et permet de réduire pratiquement à zéro le risque de rejet de la greffe.

Lire aussi:

Une majorité de Français souhaite le retour d'Édouard Philippe dans la vie politique
L’Azerbaïdjan a lancé des systèmes de lance-roquettes lourds dans la bataille, assure l’Arménie
La fuite d’oxygène sur l’ISS gagne en ampleur
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
greffe, médecine, île de Kyushu, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook