Ecoutez Radio Sputnik
    Un volcan en Islande

    Quels volcans sont sur le point d’entrer en éruption?

    East News/AP
    Sci-tech
    URL courte
    7122

    Plusieurs des plus puissants volcans du monde s’apprêtent à entrer en éruption, préviennent à l’unisson les scientifiques. Mais quelle est la probabilité de ces éruptions - et comment affecteront-elles les projets de voyage? Du Vésuve au plus grand volcan d'Islande, The Independent a examiné la probabilité des éruptions dans un avenir proche.

    The Independent a interrogé le volcanologue Pete Rowley, de l'Université de Portsmouth, sur la probabilité des éruptions prochaines à travers le monde et leur impact éventuel sur les lignes aériennes.

    La Palma: Cumbre Vieja

    Le Cumbre Vieja, en français «Vieux sommet», est un volcan d'Espagne qui se situe dans l'archipel des Canaries, dans le sud de l'île de La Palma. Des experts ont récemment été invités à surveiller l'activité du volcan qui a vécu 400 secousses en seulement 15 heures au cours d'un week-end.

    Ruta de los Volcanes 🌋, Isla de La Palma. 🌄(La Isla Bonita).😍 Islas Canarias. 🍌

    Публикация от Asociación Deportiva ADENOW (@club_adenow) Ноя 4 2017 в 3:02 PDT

    «Il a été actif pendant les années 1970, et a eu une histoire assez active depuis au moins 6.000 ans. Les éruptions n'ont pas été énormes. Le plus grand risque dont on parle est d'un glissement de terrain massif où un secteur entier de l'île pourrait s'effondrer dans la mer. Ce sont des caractéristiques de nombreuses îles volcaniques et il y a eu beaucoup de discussions au cours des 30 dernières années sur leur potentiel de création de tsunamis destructeurs», note le scientifique.

    Cependant, le risque de tsunamis est minime sur cette île, a-t-il précisé.

    Tenerife: le pic du Teide

    Les volcans des îles Canaries attirent beaucoup l'attention ces derniers temps. En plus du Cumbre Vieja, des rapports récents suggèrent que le pic du Teide, sur Tenerife, pourrait également exploser en raison de son activité sismique augmentée. Cependant, Involcan, organisation surveillant l'activité volcanique, a rapidement rassuré les résidents sur le fait qu'ils n'avaient rien à craindre.

    «Sa dernière éruption date de 1909, et la grande majorité de ses conséquences sont des coulées de lave, qui posent peu de danger pour la population de l'île. Le Teide est un cône qui se trouve dans un plus grand cratère qui est capable de causer de beaucoup plus grandes éruptions. Il y a eu plusieurs éruptions très importantes au cours du dernier quart de million d'années, mais il n'y a aucune preuve d'activité liée au cratère dont je suis au courant», signale le volcanologue.

    Islande: Bardarbunga

    L'éruption de l'Eyjafjallajokull en 2010 en Islande a plongé des lignes aériennes dans le chaos, immobilisant des milliers de vols à cause du nuage de cendres. Des rapports récents, cependant, se sont concentrés sur le Bardarbunga, le plus grand volcan du pays. Contrairement à l'éruption de l'Eyjafjallajokull, l'éruption du Bardarbunga en 2015 a entraîné moins de perturbations.

    Вулкан Баурдарбунга в Исландии #bardarbunga #iceland

    Публикация от Dasha Raiter (@c.o.u.n.t.r.i.e.s) Апр 29 2017 в 8:34 PDT

    Les habitants ont exprimé leur inquiétude quant à l'augmentation de l'activité sismique cette année, mais le Bureau météorologique islandais classe tous les volcans du pays comme non éruptifs.

    Selon M. Rowlewy, même si le Bardarbunga peut être explosif, il est peu probable qu'il fasse beaucoup de dégâts dans un avenir proche.

    Italie: le Vésuve

    En octobre 2016, les autorités italiennes ont élaboré des plans d'évacuation de 700.000 résidents locaux en raison d'une éruption imminente du Vésuve. Leurs craintes ne se sont pas vérifiées, bien que les scientifiques de la région continuent à surveiller son activité ainsi que celle de la zone «des supervolcans» Campi Flegrei.

    #terramia#napulemilleculure#vesuvius#sun#8november#amazing#thisisnaples

    Публикация от Angelo Pari (@angelo1987) Ноя 8 2017 в 11:44 PST

    «Le Vésuve est un volcan très actif, célèbre pour son éruption qui a détruit Pompéi et Herculanum, mais il a eu quelques 50 éruptions depuis lors. La plupart d'entre elles étaient liées à la formation de lave (…). Avec Naples à côté, cela pose un risque assez important pour la population locale, donc [le volcan] est soigneusement surveillé», note l'expert.

    Bien que cela doive susciter des inquiétudes des habitants de Naples, les visiteurs du sud de l'Italie doivent aussi être vigilants et surveiller la situation.

    Bali: Mont Agung

    Après une forte activité sismique récente et une évacuation de la région, l'île s'apprêtait à une série d'éruptions imminentes et à une baisse du nombre de touristes. Toutefois, le mont Agung de Bali a vu son niveau d'alerte baisser récemment. Est-il sûr de revenir sur l'île?

    The volcano that has not gone back to sleep yet #agung #indonesia #bali #travel #gunungapi

    Публикация от A sárga ruhás lány (@girlintheyellowdress) Ноя 8 2017 в 6:06 PST

    Moutons
    © Sputnik . Alexandr Polyakov
    «Nous savons qu'il a explosé au moins trois fois au cours des 300 dernières années (la dernière fois en 1963) (…) Au vu de l'activité observée au cours du dernier mois, il y a certainement des preuves solides qu'il y a une quantité importante de magma se déplaçant sous le volcan. Il y a eu beaucoup d'activité sismique… cependant, le niveau d'alerte sur le volcan a été abaissé la semaine dernière à 3 (sur une échelle de 1-4, 4 étant une éruption potentiellement imminente ou en cours)», prévient le scientifique.

    Les îles du Vanuatu — à peu près à mi-chemin entre l'Australie et Hawaï dans le Pacifique Sud — sont considérées comme l'un des endroits les plus exposés aux catastrophes, selon Phys.org. Les autorités du pays ont récemment déclaré l'état d'urgence sur l'île d'Ambae en raison d'une éruption éventuelle, et évacué les 7.000 résidents locaux.

    «Ce n'est pas un volcan que je connais très bien, mais ce n'est pas un énorme volcan. Le risque réside dans le fait que l'île est petite, donc toute activité met cette population en danger. Il a une histoire éruptive très intermittente, avec seulement quelques incidents connus au cours des 1.000 dernières années», croit savoir M.Rowley.

    Le volcanologue conclut qu'il n'y a aucune raison de paniquer, mais il faut surveiller la situation et acquérir une assurance de voyage.

    Lire aussi:

    Quels sont ces volcans voyous qui menacent les avions?
    «La civilisation n'a peut-être pas besoin de volcan meurtrier pour être détruite»
    Plus dangereux qu'une bombe H: la Corée du Nord pourrait faire exploser le volcan Paektu
    Tags:
    éruption, volcan, îles Canaries, Bali, Islande, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik