Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    L’extinction des dinosaures provoquée par… le pétrole?

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    73109711

    L’hypothèse selon laquelle la météorite de Chicxulub aurait provoqué l'extinction des dinosaures ne date pas d’hier. Ce qui est pourtant nouveau c’est la thèse avancée par des scientifiques nippons qui affirment que si le corps céleste était tombé ailleurs, ces vertébrés auraient pu survivre. La cause de leur disparition serait ainsi le pétrole!

    L’extinction des dinosaures par une météorite de près de neuf kilomètres de diamètre, il y a 66 millions d’années, ne serait qu’un pur hasard, estiment des scientifiques de l'Université de Tohoku, au Japon. Selon l'hypothèse qu’ils ont avancée, si le corps céleste était tombé dans un autre endroit, leur extinction complète aurait pu être évitée. Il convient de noter que leur étude ne prend pas en compte un certain nombre de facteurs importants. L'article en question a été publié dans Scientific Reports.

    Les chercheurs notent que la météorite de Chicxulub est tombée près du Yucatan, une région pétrolifère. Selon leurs calculs, la combustion du kérogène et du pétrole dans la zone d'impact aurait formé beaucoup de suie, qui a été projetée dans la stratosphère. Cette suie a bloqué l'entrée de la lumière solaire dans la basse atmosphère, ce qui a à son tour conduit à un refroidissement violent et long et ainsi à l’extinction des dinosaures. Les auteurs de la recherche estiment que si la météorite n'était pas tombée dans une zone pétrolifère, elle n’aurait pas provoqué la combustion d’une telle quantité de pétrole et n’aurait pas débouché sur un «hiver météoritique», une sorte d'hiver nucléaire. Alors, les dinosaures n’auraient pas disparu et les mammifères ne seraient pas devenus le groupe dominant parmi les animaux terrestres.

    Il convient toutefois de noter que cette hypothèse induit un «hiver météoritique» de quelques années seulement. Qui plus est, les températures diurnes sont restées positives à l'équateur et dans les zones côtières. Comme on l’a appris pendant les dernières décennies, beaucoup de dinosaures (peut-être même tous) avaient le sang chaud et étaient couverts de plumes. Or, de notre temps, la plupart des oiseaux supportent normalement le gel même si de la nourriture est disponible. L’étude n’explique pas les raisons pour lesquelles les maniraptores (ancêtres des oiseaux) ont survécu à l’«hiver météoritique» provoqué par la chute de la météorite qu’ils décrivent, alors que les autres dinosaures pas.

    L’hypothèse antérieure suggérait que la cause de l’extinction des dinosaures résidait dans l’hiver volcanique provoqué par la chute de la météorite, qui est beaucoup plus long que celui dont parlent les scientifiques nippons.

    Lire aussi:

    30 secondes de plus, et les dinosaures auraient (peut-être) survécu
    Un météore observé vendredi en France intrigue les internautes
    La météorite martienne «Beauté noire» dévoilera les mystères de la planète rouge
    Tags:
    théories, dinosaures, météorite, disparition, chercheurs, Chicxulub, Terre, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik