Ecoutez Radio Sputnik
    Pourquoi l'iPhone X est-il un tel casse-tête pour Apple?

    Pourquoi l'iPhone X est-il un tel casse-tête pour Apple?

    © REUTERS / Peter Nicholls
    Sci-tech
    URL courte
    5123

    La compagnie Apple a mis en vente en novembre son nouvel iPhone X, qui suscite un intérêt monstre.

    Des milliers de personnes du monde entier ont fait la queue pour acquérir le smartphone présenté par Apple comme révolutionnaire et à l'avant-garde de la technologie. Et la pêche fut bonne: sur cette vague le capital de la compagnie, qui s'était effondré après la sortie de l'iPhone 8, s'est approché de la barre des 900 milliards de dollars. Très rapidement, les utilisateurs se sont mis à rapporter de nombreux problèmes: pas de réaction au toucher, bug en cas d'exposition froid et autres sons de craquements… Cette nouveauté ambitieuse a aussi apporté de vrais désagréments au partenaire de longue date d'Apple, à savoir la compagnie taïwanaise Foxconn: à cause d'un manque de composants pour l'iPhone X ses revenus au troisième trimestre 2017 ont chuté de 40%. Pourquoi l'iPhone le plus cher de l'histoire a-t-il été une déception aussi bien pour les consommateurs que pour le producteur?

    Manque de pièces

    Foxconn (nom officiel Hon Hai Precision Industry Co) ne travaille pas uniquement avec Apple. Il s'agit de l'un des plus grands fournisseurs de matériel électronique pour les géants comme Canon, Huawei, Intel, Dell et HP. Toutefois, la marque à la pomme est son principal commanditaire et les iPhone qu'elle assemble en utilisant toutes ses capacités de production en Chine rapportent à Foxconn plus de la moitié de ses recettes.

    Cette chute de revenus s'explique par l'impossibilité de livrer le nouvel iPhone X à cause, selon la compagnie, du manque de pièces pour assembler le smartphone.

    Les défauts de Face ID

    The Verge écrit que le déficit de composants est dû aux difficultés survenues lors de la production du nouvel appareil. Le processus d'élaboration des éléments du smartphone s'est avéré trop lent, ce qui a engendré une diminution significative des délais de production du partenaire de longue date d'Apple.

    La réduction de la production a fait dégringoler les revenus de la compagnie: si en 2016 Foxconn avait gagné presque 1,15 milliard de dollars grâce à l'assemblage des iPhone 7 et iPhone 7 Plus, pour la même période en 2017 son bilan affiche seulement 700 millions de dollars.

    Les éléments les plus déficitaires sont les écrans OLED du nouveau smartphone dont le processus de production est long, tandis que le taux de défaut de fabrication est assez élevé. Autre maillon faible dans cette chaîne: le module de reconnaissance faciale Face ID. Sa création est techniquement si complexe que les producteurs connaissent un retard catastrophique. Sans compter les problèmes techniques survenus au moment de l'installation de la fonction — tout un lot présentait des défauts de fabrication.

    Résultat des courses: le marché subit actuellement une pénurie de composants. Apple a déjà reconnu ne pas pouvoir satisfaire la grande demande. Selon les calculs, d'ici la fin de l'année la compagnie ne pourra fournir aux acheteurs que 20 millions de smartphones iPhone X, soit deux fois moins que prévu.

    Un signe précurseur

    Par ailleurs, les observateurs s'attendaient à ce que la fonction innovante Face ID, tant médiatisée, se transforme en réalité en véritable casse-tête pour la compagnie. La présentation des capacités de cette nouvelle technologie par Apple en septembre avait mis en évidence qu'elle n'était pas au point et avait clairement besoin d'être retravaillée.

    Au moment crucial, quand le vice-président d'Apple Craig Federighi a tenté de débloquer l'iPhone X avec Face ID, la fonction s'est bloquée. Le responsable a dû prendre un appareil de réserve pour poursuivre la démonstration.

    Apple a qualifié l'incident de «malentendu» en déclarant que le problème ne résidait pas dans le système d'exploitation mais dans les mauvaises manipulations des collaborateurs. Mais à l'époque déjà, les experts avaient qualifié cette erreur de «trop grave» en notant qu'elle coûterait à la compagnie des pertes de revenus et de ventes. Mais si au niveau des revenus les choses vont encore bien, on ne peut pas en dire autant des ventes.

    Les amateurs de la marque à la pomme lui ont pardonné l'échec pendant la démonstration: cela peut arriver à tout le monde, après tout c'est une innovation.

    Mais il s'avère à présent que la production a ralenti à cause des fonctions Face ID défectueuses, et que le retard des fournitures lors de la première semaine des ventes est dix fois supérieur à la demande.

    Les deux facettes du problème

    Pendant que certains cherchent désespérément à s'acheter le nouvel iPhone, ses heureux propriétaires se plaignent depuis plus d'une semaine des nombreux problèmes de ce modèle haut de gamme d'Apple.

    Les détenteurs du téléphone, vendu en Russie à partir de 1.120 euros, sont confrontés à des problèmes d'écran bloqué et ne réagissant pas au toucher par temps froid. Apple a déjà reconnu ce problème, tout comme le fait que l'écran de l'appareil peut être soumis à décoloration. La compagnie a promis de réparer ces défauts lors de la prochaine mise à jour.

    Puis il s'est avéré qu'une bande verte pouvait soudainement surgir à l'écran. Certains utilisateurs se sont plaints également des craquements du haut-parleur du smartphone pendant les appels à fort volume.

    La contournement de Face ID

    Enfin, la fonction Face ID ne mérite certainement pas de devenir le «nouveau standard dans l'authentification du visage», comme l'avait présentée Apple.

    De nombreuses vidéos partagées sur internet montrent comment il est possible de tromper le système par différents moyens. Par exemple, il a été contourné par des jumeaux: en suivant un certain algorithme d'actions l'appareil ne reconnaît pas la ruse. Dans un autre cas, un garçon de 10 ans a réussi à débloquer l'iPhone X de sa mère.

    La compagnie Apple avait alors indiqué qu'elle ne recommandait pas aux enfants d'utiliser la fonction Face ID parce que leurs traits de visage «changent constamment». La compagnie a également averti que des personnes ayant des traits de visage similaires étaient susceptibles de pouvoir débloquer leur iPhone X.

    Des spécialistes en cybersécurité du Vietnam ont contourné Face ID avec un masque en silicone, alors qu'une styliste du New Jersey s'est simplement maquillée, après quoi l'iPhone X a refusé de reconnaître sa propriétaire.

    Les premiers et les derniers

    En octobre déjà, les experts avaient déjà averti que c'était probablement la première fois que la compagnie mettrait sur le marché un produit n'étant pas encore prêt à la vente. La compagnie a été confrontée à une pénurie de batteries alors que le taux de défauts de fabrication des écrans OLED et des capteurs de Face ID bat des records.

    Un trimestre décisif attend Apple à la veille de Noël et du Nouvel an, mais, comme le supposent les analystes, la compagnie ne pourra pas redresser l'équilibre de la demande et de l'offre jusqu'à la fin du premier trimestre 2018. D'après les experts de Techanalysis Research, si Apple ne rétablissait pas les ventes pour les fêtes, les acheteurs n'attendraient pas jusqu'en mars: ils dépenseront très probablement leur argent pour autre chose. Et compte tenu des nombreuses lacunes de l'appareil, il se pourrait que les acheteurs exaltés de l'iPhone X de la première vague soient également les derniers.

    Lire aussi:

    Apple dévoile les failles de son système de reconnaissance faciale
    Une Chinoise contrainte de rendre ses deux iPhone X à Apple
    Propriétaires d'iPhone X déçus: Face ID refuse d'approuver leurs achats familiaux
    Tags:
    smartphone, iPhone 8, iPhone X, iPhone, Foxconn, Apple
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik