Sci-tech
URL courte
1120
S'abonner

Un réveil-conducteur conçu en Russie se montre plus efficace que ses concurrents étrangers, il contrôle la situation à distance, sans gêner les mouvements de la personne au volant. Vladislav Lessovoï, créateur de l’appareil, a fourni des précisions à Sputnik concernant ce dispositif innovant.

La vision par ordinateur et l’apprentissage automatique rendent le nouveau dispositif russe anti-sommeil pour conducteur plus efficace que ses concurrents étrangers, a déclaré à Sputnik Vladislav Lessovoï, concepteur de l’appareil baptisé Awake Inspector.

Awake inspector, un dispositif anti-sommeil russe pour conducteur
© Photo / Vladislav Lesovoy
Awake inspector, un dispositif anti-sommeil russe pour conducteur

«Les réveils-conducteurs existants se mettent en marche en cas de changement de position de la tête. Si le conducteur s’endort et sa tête tombe en avant, ils actionnent une alarme sonore. Mais il est évident que cela n’a aucun sens dans 99% des cas» puisqu’il suffit souvent une ou deux secondes pour que le pire arrive, a indiqué M.Lessovoï.

A la différence des réveils-conducteurs actuellement présents sur le marché, Awake Inspector contrôle à distance l’expression et les traits du visage du conducteur ce qui permet de détecter la perte d’attention bien avant que le conducteur s’aperçoive qu’il a sommeil.

Selon M.Lessovoï, son «Inspecteur de réveil» ne gêne pas les mouvements du conducteur qui n’est pas obligé de mettre en place de dispositifs spécifiques (lunettes, casquette, capteurs, etc.). Basé sur un processeur mono-cœur ARM 32 bits, l’appareil est doté d’une caméra de haute résolution à vision nocturne, ce qui garantit la fiabilité du dispositif.

Awake inspector, un dispositif anti-sommeil russe pour conducteur
© Photo / Vladislav Lesovoy
Awake inspector, un dispositif anti-sommeil russe pour conducteur

Lorsqu'Awake Inspector détecte les signes de somnolence, il alerte le conducteur grâce à une LED rouge qui clignote et à un signal sonore de 140 décibels, ce qui équivaut à une course de Formule 1 ou à un avion au décollage. Ce signal est plus fort que la sirène des pompiers.

Les concepteurs d’Awake Inspector, qui ont lancé une campagne de collecte de fonds pour leur projet, comptent lancer sa production en série au printemps ou été 2018.

Les accidents provoqués par la somnolence au volant sont toujours plus graves car le conducteur est incapable de ralentir ou d’éviter un obstacle.

En Russie, un accident de la route sur cinq est dû à la somnolence du conducteur.

Selon une étude de l’American Sleep Association, 60% des conducteurs américains (environ 168 millions de personnes) ont déclaré avoir été parfois somnolents au volant. 37% des personnes interrogées ont avoué qu’ils s’étaient déjà endormis au volant dont 13% l’ont fait au moins une fois le mois précédent. 4% des conducteurs, soit 11 millions de personnes, ont déjà eu ou ont évité de justesse un accident de la route parce qu’ils étaient endormis ou trop fatigués pour conduire. D’après le Département national américain pour la sécurité routière, 100.000 accidents de la route par an ont été provoqués par des conducteurs somnolents.

Lire aussi:

«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Président des riches? La moitié des Français estime avoir perdu du pouvoir d’achat avec Macron
Sous-marins: la France a commencé à avoir des doutes sérieux sur le contrat avec l’Australie à partir de juin
Xavier Bertrand évoque «un risque de guerre civile» sur fond de violences de mineurs
Tags:
Russie, Vladislav Lessovoï, Awake Inspector, dispositif anti-sommeil, réveil pour conducteur, sécurité routière
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook