Sci-tech
URL courte
1191
S'abonner

A première vue, il n’y a aucun lien entre l’organisme des écureuils et les séquelles d’une attaque cérébrale chez les humains. Pourtant, d’après une récente découverte, ces animaux pourraient servir de clé pour trouver un moyen de réduire les dommages subis par le cerveau après la survenue d’une hémorragie.

Des spécialistes du National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS) des États-Unis ont découvert que les écureuils pouvaient aider les gens qui ont été victimes d'attaques cérébrales à en réduire les séquelles, d'après une étude publiée dans la revue The FASEB Journal.

Les chercheurs sont parvenus à la conclusion que lorsque les écureuils entrent en hibernation, leur organisme déclenche un mécanisme de défense qui permet à leur cerveau de fonctionner normalement. Bien que le cerveau de ces petits animaux soit privé d'éléments nutritifs pendant la phase d'hibernation, ils se réveillent en parfaite santé et ne souffrent pas de maladies.

«Si nous pouvions déclencher le processus que les animaux en hibernation utilisent pour protéger leur cerveau, nous pourrions aider les gens à se rétablir d'une attaque cérébrale et à réussir à protéger leur cerveau lors d'une attaque», estime Joshua Bernstock, étudiant diplômé au sein de NINDS et premier auteur de l'étude.

Les chercheurs estiment que la mise au point d'un médicament qui contribuerait à l'apparition dans l'organisme d'un être humain de mécanismes de défense similaires pourrait protéger les cellules cérébrales dont la destruction lors d'une attaque ischémique mène à la paralysie et aux difficultés de parole.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
États-Unis, médicaments, attaque cérébrale, animaux, écureuil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook