Sci-tech
URL courte
6311
S'abonner

Une recherche menée récemment par une équipe de scientifiques russes a montré que de nombreux savons contenaient un antibactérien qui représenterait un danger mortel pour les humains.

L'antibactérien populaire triclosan utilisé dans la fabrication de nombreux savons lancerait un processus d'autodestruction dans les cellules des mammifères, d'après une récente découverte des scientifiques de l'Institut de Physique théorique et expérimentale de l'Académie des sciences de Russie.

Grâce à des expériences menées sur les rats, des spécialistes ont découvert que le triclosan perturbe le fonctionnement des mitochondries (organites qui assument la fonction énergétique dans les cellules) mène à la destruction en masse des cellules du foie, et ce jusqu'à provoquer une sorte de cirrhose, indique l'étude faite par des scientifiques russes qui sera bientôt publiée dans la revue BBA Biomembranes.

Il est à noter que les résultats de la recherche témoignent du danger mortel d'un tel savon pour les humains.

Il est d'ailleurs interdit depuis peu de temps d'utiliser le triclosan dans la composition du savon solide et liquide dans les pays de l'Union européenne ainsi qu'aux États-Unis.

 

Lire aussi:

Krach du bitcoin: le début de la fin pour la célèbre cryptomonnaie?
«Un jour normal à la Guillotière»: une bagarre à coups de truelle sur un marché sauvage de Lyon – vidéo
Un Mig-31 russe intercepte des avions de l'Otan au-dessus de la mer de Barents
Tags:
foie, cellules, savon, Académie des sciences de Russie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook