Ecoutez Radio Sputnik
    Médecins

    Des militaires et scientifiques US testent une neurogreffe impactant l’humeur

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    1036

    Un neurogreffon, susceptible d’influencer le comportement et l’humeur des individus a été pour la première fois testé sur un être vivant par des neurobiologistes américains, dirigés par l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense.

    Les neurobiologistes des Universités de Californie et du Massachussetts, dirigés par l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (Defense Advanced Research Projects Agency, DARPA) ont pour la première fois implanté à un être vivant un neurogreffon susceptible d'influencer son comportement et son humeur, a relaté la revue spécialisée Nature.

    Le greffon analyse le champ électromagnétique du cerveau, détecte les patterns caractéristiques pour tel ou tel état et génère des ondes électromagnétiques, en modifiant cet état. Les spécialistes estiment que cet appareil pourra être utilisé lors des soins de la dépression nerveuse ou dans le cadre de la thérapie post-traumatique.

    La DAPRA a hautement apprécié cette invention, soulignant que contrairement à la stimulation du cerveau, utilisée actuellement, ce greffon générait des oscillations électromagnétiques au cas de besoin.

    Cet appareil a déjà été testé sur six individus souffrant d'épilepsie. La puce analysait les informations émises par le cerveau afin de pouvoir les examiner et choisir le mode de traitement adapté.

    Comme l'indique la revue, les scientifiques espèrent créer dans l'avenir «toute une bibliothèque» de patterns pour soigner les différents types de troubles.

    Lire aussi:

    La mémoire pourrait être améliorée… à l’aide de l’électricité
    Les États-Unis enterrent l'idée du railgun
    Le cerveau humain capable de voir la réalité en 11 dimensions
    Tags:
    greffe, chercheurs, santé, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik