Ecoutez Radio Sputnik
    mouche

    Inoffensives, les mouches? Demandez un peu à ces scientifiques…

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    126

    Les mouches domestiques et celles qu'on appelle mouches à viande transporteraient beaucoup plus de bactéries qu’on ne l’estimait auparavant, alertent des entomologistes américains.

    Les mouches domestiques et les mouches à viandes sont encore plus dangereuses qu'on ne le croyait car elles peuvent transporter jusqu'au 600 types de bactéries pouvant être à l'origine de différentes maladies comme la pneumonie, les infections intestinales et le sepsis, ou infection générale grave de l'organisme par des germes pathogènes, expliquent des scientifiques américains.

    «Les gens se doutaient déjà que les mouches étaient porteuses de maladies pathogéniques, mais personne n'était au courant de l'ampleur du phénomène», précise l'un des auteurs de la recherche de l'Université de de Pennsylvanie, Donald Bryant.

    Après avoir effectué une analyse d'ADN lors de l'étude de microbes détectés sur le corps de mouches domestiques et de mouches à viande, les spécialistes ont tiré des conclusions intéressantes.

    Or, la mouche domestique, qui réside partout dans le monde, transporte 251 espèces de bactéries. En revanche, la mouche à viande, vivant dans les pays chauds, en transporte 316 espèces. La plupart de ces bactéries sont d'ailleurs transportées par les deux types de mouches.
    D'après les chercheurs, le ministère de la Santé sous-estime le rôle des mouches dans la propagation des diverses épidémies.

    «Nous estimons que le mécanisme de propagation de pathogènes, auquel les services de santé publique n'ont pas prêté suffisamment attention, […] a été identifié. Lors de votre prochain allez pique-nique, réfléchissez bien avant de manger la salade sur laquelle une mouche vient de se poser», a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Un moyen pour ralentir le vieillissement découvert!
    La réduction de l'activité de cette enzyme ouvre la voie à une plus longue vie
    L’humanité survivra-t-elle à des mutations dangereuses d’ADN?
    Tags:
    chercheurs, santé, science, mouche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik