Sci-tech
URL courte
13418
S'abonner

Rien qu'une série d'aléas. La vie sur notre planète dans ses formes modernes a surgi grâce à plusieurs puissantes éruptions volcaniques qui ont fait fondre la couche de glace planétaire, indique Nature Geoscience.

La vie sur la Terre n'a rien de logique et n'est due qu'à une série de hasards. Ainsi, nous devons notre chance d'exister et d'admirer les merveilles de la nature à plusieurs puissantes éruptions qui ont fait disparaître, il y a environ 570 millions d'années, la couche de glace qui recouvrait notre planète, constate un article publié par la revue britannique Nature Geoscience.

«Pour comprendre l'histoire de la Terre à cette époque, nous avons analysé une énorme quantité de cristaux de zirconium qui se sont formés à des époques géologiques différentes. Nous avons ainsi daté la plus puissante émission de gaz à effet de serre de l'histoire de notre planète. Elle s'est produite à la veille de l'explosion cambrienne [cette époque de diversification soudaine (à l'échelle géologique) des espèces animales, végétales et bactériennes, ndlr], l'événement le plus important de l'évolution de la vie sur Terre», a déclaré Chad Deering, du Département des génies géologique et minier et des sciences à l'Université technologique du Michigan.

Avant l'apparition des premiers microbes et plantes, l'atmosphère de la Terre était composée essentiellement d'azote, de dioxyde de carbone, de méthane et d'autres gaz à effet de serre. L'oxygène n'y fit son apparition qu'il y a environ 2,2 milliards d'années, après la Grande Oxydation, et l'effet de serre diminua. Toutefois, il y a environ 850-600 millions d'années, la température sur notre planète baissa tellement que les océans gelèrent jusqu'à l'Équateur et que la Terre fut entièrement recouverte de glace: c'est l'hypothèse de la Terre boule de neige.

De vifs débats opposent toujours les scientifiques au sujet des causes du réchauffement de la Terre. Chad Deering et ses collègues ont établi qu'elle ne brisa ses chaînes de glace que par un pur hasard.

Analysant les zircons, que les géologues qualifient de machine à remonter le temps, ils ont étudié les éruptions pour savoir quels étaient les magmas et les gaz rejetés par les volcans au début et à la fin de l'époque Terre boule de neige. En effet, la quantité de gaz à effet de serre dans les émissions des volcans dépend du lieu où se trouvent ceux-ci et des magmas qu'ils rejettent.

Il s'est avéré qu'il y a 570-550 millions d'années, la Terre a commencé à émettre de grandes quantités de magma alcalin qui, se retrouvant à la surface, a déclenché l'émission de dioxyde de carbone, de composés de soufre et de gaz à effet de serre.

C'est à ce moment, estime l'équipe, que commença l'explosion cambrienne, cette apparition soudaine d'anatomies entièrement nouvelles préfigurant les grands groupes d'animaux actuels.

Selon les chercheurs, une brusque augmentation de l'activité volcanique, il y a 580 millions d'années, a appuyé sur le «détonateur» de cette explosion pour créer la vie moderne sur Terre.

Lire aussi:

Les USA imposent de nouvelles sanctions contre la Syrie, qui est sur la liste?
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Vladimir Poutine «a un vrai problème»? Le Kremlin répond à Joe Biden
Tags:
gaz à effet de serre, réchauffement climatique, Université technologique du Michigan, États-Unis, Michigan, Royaume-Uni, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook