Ecoutez Radio Sputnik
    Husky

    Votre chien est-il dans le top des races les plus «bénéfiques» pour la santé humaine?

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Sci-tech
    URL courte
    Ekaterina Yanson
    4198

    Des chercheurs semblent avoir établi un lien entre la santé humain et son ami quadrupède. Sputnik vous invite à consulter le top 11 des chiens qui tendent à réduire le risque de mort chez leur maître, ainsi qu'à vous familiariser avec les races qui pourraient peut-être alléger vos problèmes de santé existants.

    N'avez-vous jamais choisi votre ami à quatre pattes après avoir épluché un tas d'études scientifiques au sujet de leur influence sur votre santé? Probablement que ce n'est pas le cas. Or, Sputnik vous propose de découvrir les avantages de telle ou telle race pour la santé humaine, bien que certains, notamment les allergiques, en soient peut-être déjà au courant.

    Les chiens sont connus pour pouvoir changer le microbiome (l'ensemble des microorganismes) de leur propriétaire, ce surtout grâce à leur salive. Langue de chien, langue de médecin: ces jolis mots ont en fait un fondement scientifique. Comme l'ont découvert des chercheurs de l'Université de l'Arizona, les bactéries dans la salive des chiens pourraient réduire diverses réactions allergiques chez l'homme et aideraient en outre à faire se développer un ensemble de bactéries saines dans l'organisme de ce dernier.

    Mais passons alors de bénéfices généraux aux capacités de races concrètes à améliorer notre état de santé car un grand nombre d'études en l'espèce le suggère.

    1. D'après une étude réalisée sur une période de 12 ans par une équipe de scientifiques suédois auprès de 3,4 millions de personnes d'entre 40 et 80 ans, on peut établir un classement clair des chiens qui réduisent fortement le risque de mort de leurs propriétaires. En première place, les chercheurs s'accordent sur les chiens d'arrêt et les setters qui réduisent ce risque de 40%.

    2. Puis se placent, avec 37%, les chiens courants et les races similaires, dont les beagles, les chiens de Saint-Hubert (ou bloodhounds) et les Basset hounds.

    3. Le troisième groupe (28%) comprend les loulous de Poméranie ou spitz nain, ainsi que les malamutes de l'Alaska, les huskys sibériens, les chow-chows et les basenjis.

    Публикация от @features4huskies Дек 3 2017 в 10:17 PST

    4. Le retriever, le chien d'eau et l'épagneul occupent la quatrième place avec une réduction du risque de mort de 26%.

    5. Les propriétaires des teckels connaîtront une réduction de 24%, selon les chercheurs.

    6. En sixième place, se trouvent le pinscher nain, le schnauzer, le bulldog, le mastiff et le rottweiler (22%).

    7. Les terriers s'avèrent être capables de réduire le risque de mort de 19%.

    8. Le lévrier fin et habile se contente de 17%.

    9. Les chiens de berger et les bouviers australiens suivent avec 16%.

    10. Les chiens aidants et les chiens toy de petite taille leur marchent sur les talons avec 15%.

     

     

    11. Finalement, les capacités de réduire le risque de mort chez les animaux croisés s'élèvent à 2%.

    Bien que l'amabilité et la sociabilité varient chez les différentes races, tout chien entraîne une réduction importante du risque de mort et de maladies cardiovasculaires, rajoute dans son article Stanley Coren, professeur émérite de l'Université de la Colombie-Britannique.

    De plus, si un chien assure l'activité physique régulière de son maître même lorsque les conditions météo sont défavorables, selon une récente étude, les auteurs du portail médical WebMD vont plus loin et prescrivent une race à chacun en fonction de son mode de vie.

    Ainsi, pour les fans de repos actif seront parfaites les races suivantes: le labrador retriever, le dobermann pinscher, le rottweiler, les setters anglais et irlandais, le braque de Weimar, le border collie, le berger allemand et le dalmatien.

    Pour ceux qui ont des problèmes de sommeil, un quadrupède tranquille sera un bon compagnon: un basenji qui n'aboie pas trop, tout comme un lévrier anglais, et un berger anglais qui ont habituellement un caractère calme.

    Des maux dans les genoux et l'arthrite rhumatismale limitant la mobilité de l'homme ne permettent certes pas de longues promenades dehors. Or, il existe des races qui seront contentes d'une courte promenade ou de jeux à la maison, notamment les bullmastiffs, les saint-bernards, les shih tzu, les pekingeses et les bassets hounds.

    Quand il s'agit de câlins, avec les shibas confidents ou des chiens de montagne des Pyrénées amicaux, le soutien d'un ami à quatre pattes qui vous attend impatiemment à la maison sur le palier de la porte peut être considérable si l'on souffre de dépression ou qu'on est sujet à un stress permanent.

    L'allergie pose de son côté un tas d'obstacles dans le cas où vous voudriez tout de même vous procurer un chien. Parmi les chiens «hypoallergéniques», qui sont alors moins nuisibles à la santé des allergiques, on trouve le schnauzer, le caniche, le bichon frisé et le chien d'eau portugais.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    chiens, études, influence, organisme humain, maladies, chercheurs, classement, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik