Ecoutez Radio Sputnik
    An old headstone stands in the Bidadari Cemetery, Singapore, Sunday, Feb. 17, 2002

    Les scientifiques désignent le premier signe de l’approche de la mort

    © AP Photo / Naashon Zalk
    Sci-tech
    URL courte
    334313

    La baisse de la tension artérielle chez des personnes âgées pourrait être un signe alarmant, prédisant avec une forte probabilité que les jours de la personne sont désormais comptés, estiment des chercheurs britanniques.

    Après avoir analysé les documents médicaux de plus de 46.000 Britanniques, décédés à partir de 60 ans, des scientifiques de l'Université d'Exeter ont désigné les premiers indices signalant qu'une personne pourrait mourir dans un délai assez bref.

    Au cours de la recherche, dont les résultats ont été publiés dans la revue spécialisée JAMA Internal Medicine, les chercheurs ont rapporté que les personnes manifestant une baisse de tension artérielle pourraient décéder au cours des 14 ans à venir. Dans le même temps, au cours des deux ans précédant le décès, cette baisse de tension était encore plus importante.

    Les spécialistes ont souligné que l'analyse avait embrassé un échantillon de personnes assez varié, se concentrant non seulement sur des personnes avec des problèmes cardio-vasculaires mais aussi sur des personnes n'ayant pratiquement pas de soucis de santé.

    Selon les chercheurs, les informations obtenues pourraient aider à choisir les traitements les plus adaptés pour les personnes âgées en évaluant, notamment, les risques provoqués par telle ou telle thérapie.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    Tags:
    scientifiques britanniques, morts, science, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik