Sci-tech
URL courte
9825
S'abonner

La NASA est pressée d'envoyer une sonde vers l'astéroïde (16) Psyché dont l'étude pourrait non seulement faire la lumière sur les origines du système solaire, mais aussi avoir un impact considérable sur l'économie mondiale, à supposer qu'on pourrait en rapporter les métaux précieux qui le compose.

Initialement prévu pour octobre 2023, le lancement de l'appareil qui doit étudier l'astéroïde (16) Psyché aura lieu avec un an d'avance. En outre, grâce à une trajectoire de vol révisée, cette sonde atteindra l'astéroïde en 2026 au lieu de 2030, estiment des chercheurs de l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA).

Le but principal de cette mission est de recueillir plus d'informations sur notre système solaire. Contrairement aux autres masses de la ceinture d'astéroïdes, (16) Psyché est presque entièrement constitué de fer et de nickel, comme le noyau de la Terre.

De plus, la taille de cet astéroïde ainsi que les métaux dont il est composé font supposer qu'il pourrait être le noyau d'une planète qui a perdu son manteau, sa croûte et son atmosphère. Ainsi, son étude permettra de mieux comprendre les origines du notre planète et ce qui se trouve sous son écorce.

Par ailleurs, des astéroïdes similaires pourraient fournir des ressources précieuses à l'humanité. Par exemple, (16) Psyché est un morceau de fer et de nickel de 253 km de diamètre. C'est sans compter les autres métaux dont l'or, le platine, le cuivre, le cobalt, l'iridium et lerhénium qu'il contient.

Selon Lindy Elkins-Tanton de l'Université d'État de l'Arizona, s'il était possible de transporter le corps entier de l'astéroïde sur Terre, on retirerait 10,000 quadrillions de dollars de la vente de son fer. Compte tenu que le PIB mondial en 2015 n'était que d'environ 73,700 milliards de dollars, une telle quantité de fer pourrait faire s'effondrer l'économie mondiale, estime la scientifique.

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Restrictions chinoises sur le trafic aérien: les Américains attaquent, les Européens acquiescent
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
sonde spatiale, astéroïde, NASA, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook