Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Six maladies extrêmement rares et étranges qui causent le désarroi des médecins

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    2412

    La médecine progresse à pas de géant: des percées scientifiques et de nouvelles découvertes réalisées par les chercheurs permettent aujourd’hui de soigner des maladies considérées jadis comme incurables. Mais, certains troubles de santé continuent à mettre les médecins en défaut. En voici une liste qui est malheureusement loin d’être exhaustive.

    Urticaire aquagénique

    eau
    Une douche

    Également appelée urticaire à l'eau, elle est parfois classée dans la catégorie des allergies. Les personnes atteintes par cette maladie extrêmement rare voient apparaître sur leur peau des lésions urticariennes au contact de l’eau. Ses symptômes peuvent  durer de quelques minutes à plusieurs heures. La plupart des spécialistes se montrent sceptiques quant à la théorie selon laquelle il s’agirait d’une allergie à l’eau, soulignant que le corps humain en est composé à 80%, et expliquent l’urticaire aquagénique par une sensibilité excessive aux ions présents dans l'eau non distillée, dont le chlore.

    Syndrome de Hutchinson-Gilford

    Un noyau déformé au cours d'une progéria
    Un noyau déformé au cours d'une progéria

    Le syndrome de Hutchinson-Gilford (ou progéria) est une maladie génétique extrêmement rare. Les personnes qui en sont atteintes présentent très jeunes les caractéristique du vieillissement: apparition de rides, athérosclérose, problèmes cardio-vasculaires et perte des cheveux. Leur durée moyenne de vie est de l’ordre de 15 ans et les premiers symptômes apparaissent au cours des premières années de la vie de l’enfant vers l’âge de 18 mois. Pour le moment cette maladie est incurable.

    Fibrodysplasie ossifiante progressive

    Une radiographie. Image d'illustration
    Une radiographie. Image d'illustration

    Elle se caractérise par une ossification progressive des muscles squelettiques et des tendons, conséquence de processus inflammatoires. Cette maladie génétique, qui s’accompagne de douleurs, apparaît vers l’âge de dix ans chez les enfants et est causée par la mutation du gène R206H sur ACVR1/ALK2. Pour le moment, aucun traitement curatif de cette affection n’a été élaboré.

    Micropsie

    Illustration des symptômes de la micropsie par Lewis Carroll's
    Illustration des symptômes de la micropsie par Lewis Carroll's

    Également connue comme le syndrome d’Alice au pays des merveilles, la micropsie est une désorientation qui se traduit par l’affection de la perception visuelle humaine, lorsque les objets apparaissent plus petits qu’ils ne le sont réellement. Différents objets ou leurs parties peuvent paraître aux personnes affectées éloignées et rapprochées à la fois. Cette distorsion de la perception résulte de changements psychiques.

    Syndrome de la main étrangère

    Image d'illustration
    Image d'illustration

    Il s’agit d’une affection psycho-neurologique complexe et extrêmement rare qui se traduit par des mouvements incontrôlables d’une ou des deux mains. Le premier cas de cette maladie a été décrit en 1909 par le neurologue allemand Kurt Goldstein qui suivait une patiente que sa propre main gauche étranglait pendant le sommeil. Après le décès de la patiente, il a constaté que le cerveau de cette dernière était endommagé ce qui empêchait la transmission des signaux entre les deux hémisphères. Il en a déduit que c’est ce qui a donné lieu aux symptômes en question.

    Syndrome de Cotard ou «morts vivants» 

    Le syndrome de Cotard
    Image d'illustration

    Il s’agit d’un trouble mental qui s’accompagne d’un état délirant associé aux idées d’immortalité, de damnation, de négation d’un organe – certains personnes affectées sont convaincues qu’un de leurs organes est pourri, désintégré ou volatilisé – ou de négation du corps (le patient se croit déjà mort).

    Lire aussi:

    Le «syndrome de la guerre irakienne» reconnu comme une maladie
    Le «syndrome des gros mots» décrypté par les scientifiques
    Des biologistes ont découvert les mutations génétiques liées au «syndrome des gros mots»
    Tags:
    médecine, troubles psychiques, maladie, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik