Ecoutez Radio Sputnik
    Terre

    Nouvelle date de l’apparition de la vie sur Terre

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    153

    Les fragments de graphite qui se sont formés aux fonds du premier océan, il y a environ 3,5 milliards d’années, contiennent des éléments prouvant l’existence à cette époque de archae, microorganismes unicellulaires procaryotes, affirment des géologues de l’Université du Wisconsin aux États-Unis.

    S'il est connu que les premiers organismes vivants sont apparus sur Terre pendant l'Archéen, la date exacte suscite jusqu'à ce jour des discussions animées parmi les scientifiques. Alors que certains spécialistes indiquent la date approximative de 3,4 milliards d'années, de nouvelles informations viennent d'apparaître qui contestent cette hypothèse, relate l'article publiée dans la revue scientifique PNAS.

    «Nos mesures des isotopes démontrent que ces fossiles ont des origines biologiques. Nous ne possédons pas de preuves directes du fait que la vie pourrait bien exister il y a 4,3 milliards d'années mais nous n'avons aucune raison de croire que c'était impossible. Nous envisageons de le vérifier prochainement», a expliqué le spécialiste de l'Université du Wisconsin à Madison, aux États-Unis, John Valley.

    Au cours de leurs recherches, les géologues américains ont fait attention au fait que les organismes vivants possédaient une autre proportion d'isotopes que les matières non-organiques. Poursuivant cette idée, ils ont pris quelques morceaux de graffite, découverts au Vaalbara pour les soumettre à une analyse plus détaillée.

    «Les limites entre les microbes et les dépôts non-organiques coïncidaient d'une manière idéale avec les différentes particules des isotopes de carbone. Si ces structures n'ont pas d'origines biogéniques, alors des différences pareilles ne peuvent pas être expliquées. Les particules de carbone 13 et de carbone 12 dans ces restes coïncident à merveille avec le déroulement du métabolisme des microbes et à leur mode de vie en général», a-t-il poursuivi.

    Ces mesures démontrent pour la première fois, selon le géologue, que les scientifiques n'ont pas affaire aux premières bactéries mais aux archae, parents de ces dernières et ancêtres des bacillaires intestinaux et des staphylococcies.

    De plus, cette nouvelle découverte témoigne du fait que ces microbes se nourrissaient de méthane, présent à l'époque en grande quantité dans l'atmosphère de la planète bleue.

    Ainsi, selon M.Valley, cela prouve que la vie évoluait beaucoup plus rapidement qu'on ne le croyait auparavant et pourrait pratiquement apparaître avec la naissance de la planète.

    Lire aussi:

    Trouver des extraterrestres pourrait devenir plus simple
    Et si la vie était apparue sur la terre et non dans l’eau?
    Une nouvelle explication de la vie extraterrestre découverte en Antarctique
    Tags:
    recherche, bactérie, chercheurs, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik